Comment laver une culotte menstruelle ?

4.7/5 - (3 votes)

Au cours d’un cycle, une femme a besoin de trois à six culottes menstruelles. Leur nombre dépend de la quantité du flux. Il faut laver chaque culotte après usage pour pouvoir la remettre les jours suivants et ainsi de suite jusqu’à la fin des règles.

Comment procéder au lavage ?

Pour nettoyer correctement les culottes de règles, voici les différentes étapes à suivre.

Étape 1 : rinçage à l’eau claire

La première étape consiste à rincer la culotte menstruelle à l’eau froide. Le but est d’enlever tout le sang qu’elle a absorbé. Vous pouvez le frotter doucement à la main, surtout la partie basse du sous-vêtement, pour être certain de bien retirer toutes les tâches.

Étape 2 : lavage à la machine

Lorsque vous aurez retiré le sang, il faut envoyer le sous-vêtement à la machine à 30 °C. Mettez-le au préalable dans un filet de lavage. Certaines marques recommandent une température de 40 °C. Notez que vous pouvez les mettre à laver avec vos autres vêtements ou sous-vêtements  puisque toutes les tâches ont été préalablement enlevées.

Étape 3 : séchage

Il est fortement conseillé de faire sécher les culottes menstruelles à l’air libre sur un étendoir. Vous pouvez également les mettre à sécher au soleil à condition que les rayons ne tapent pas trop fort. Il faut effectivement souligner qu’une trop forte chaleur peut abîmer le tissu imperméable et réduire sa capacité d’absorption. Cela explique aussi pourquoi le séchage au sèche-linge, au radiateur, au fer à repasser, au sèche-cheveux ou au sèche-serviette est à proscrire.

Le même mode opératoire est à adopter pour laver le maillot de bain menstruel.

Quel savon utiliser pour laver ses culottes menstruelles ?

Quel savon utiliser pour laver ses culottes menstruelles ?

Il faut bien sûr utiliser du savon pour un nettoyage en profondeur des culottes menstruelles. Attention cependant, toutes les lessives ne leur conviennent pas. Il faut utiliser de la lessive neutre, écologique et sans produits chimiques. Ces derniers peuvent endommager les fibres de la culotte menstruelle.

Si vous utilisez de la lessive écologique pour laver votre linge, préférez des formules qui ne contiennent pas de la glycérine. Privilégiez le savon végétal.

Notez que même si le savon d’Alep et le savon de Marseille sont écologiques, ils ne sont pas forcément parfaits pour laver les culottes de règles. Pour cause, les actifs gras qu’ils contiennent peuvent saturer les fibres de la couche absorbante du sous-vêtement.

En ce qui concerne les produits adoucissants, assouplissants, blanchissants, il faut éviter d’en utiliser. Il en va de même pour les détachants industriels. Si vous pensez en avoir réellement besoin, utilisez un peu de vinaigre blanc et n’oubliez pas de bien rincer. Cela ne doit être fait qu’occasionnellement.

Certaines marques proposent parfois des savons détachants qu’elles ont spécialement conçus pour leurs culottes menstruelles. Lisez bien la notice avant de les utiliser.

A lire – Comment choisir sa culotte menstruelle ?

Peut-on laver les culottes menstruelles à la main ?

Oui vous pouvez. Pour ce faire, vous commencez par le prélavage qui consiste à retirer les tâches à l’eau claire. Vous pouvez aussi la faire tremper dans une bassine d’eau froide pendant quelques minutes, le temps que le sang parte totalement. Évitez le trempage prolongé, car cela favorise la prolifération de bactéries.

Appliquez ensuite du savon en insistant un peu sur la partie absorbante puis frottez délicatement la culotte sur elle-même en la plaçant sous de l’eau tiède. Rincez abondamment, toujours avec de l’eau tiède jusqu’à ce qu’il n’y ait plus trace de savon. Essorez doucement pour retirer l’excès d’eau et faites-la sécher sur l’étendoir, à l’air libre.

Lire aussi – Combien de temps garder une culotte menstruelle ?

À ne pas faire avec les culottes menstruelles

À ne pas faire avec les culottes menstruelles

Pour résumer les recommandations essentielles, retenez bien les points suivants :

  • Pas d’assouplissant pour laver les culottes de règles, car cela diminue la capacité d’absorption du sous-vêtement.
  • Pas de sèche-linge pour les faire sécher, car il fragilise la couche imperméable de vos culottes menstruelles.
  • Pas de radiateur non plus, car la chaleur directe qu’il dégage fragilise aussi la couche imperméable.
  • Pas de source de chaleur directe : radiateur, sèche-cheveux, sèche-serviette … à éloigner.
  • Pas d’eau de javel, de cristaux de soude et de bicarbonate de soude.

Enfin, pour celles qui souhaitent teindre leur culotte menstruelle décolorée après plusieurs usages-lavages, il faut tout de suite oublier cette idée, car le produit utilisé va endommager ses fibres. Que faire alors pour que les culottes retrouvent une seconde jeunesse ? Pensez au décrassage.

Comment décrasser les culottes menstruelles ?

En moyenne, une culotte menstruelle peut durer jusqu’à cinq ans. Il faut cependant bien l’entretenir. Outre le lavage, un décrassage occasionnel peut être nécessaire. Pour ce faire, vous devez faire tremper les culottes propres dans une bassine d’eau froide à laquelle on a ajouté, au préalable du percarbonate de soude. Ce produit va faire des miracles en rendant tout son éclat au tissu.

Après ce trempage, il faut bien les rincer à l’eau claire puis les remettre en machine à 30 °C. On termine par un bon séchage et vos sous-vêtements seront presque comme neufs. Le décrassage ne doit être fait qu’une fois de temps en temps, lorsque vous voyez que les tâches ont du mal à partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.