Phytothérapie : une médecine naturelle aux multiples bienfaits

4.6/5 - (5 votes)

Vous connaissez la phytothérapie ? Cette méthode de soins est très en vogue. De nombreuses personnes ont déjà bénéficié des  bienfaits de la phytothérapie. Cette thérapie utilise différents éléments de la plante et dispose d’un champ d’application très large. Faisons un tour d’horizon sur cette branche très connue de la médecine traditionnelle.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

La phytothérapie est une médecine traditionnelle qui utilise les plantes comme remèdes sous sa forme ou bien sous la forme galénique. A quand remonte la première utilisation des plantes en tant que médecine ? Il est très difficile de déterminer cela.

Mais, ses origines pourraient bien remonter depuis l’époque des hommes du Neandertal. A cette époque, les hommes utilisaient déjà des plantes comme la prêle et l’achillée. Autrefois, les plantes étaient même les seuls remèdes utilisés pour soigner les maladies.

Puis, l’avènement de la médecine scientifique  occidentale a fait évoluer la situation. En effet, celle-ci a prétendu que les plantes étaient obsolètes. En effet, il y a eu un certain temps où l’usage des plantes a été relégué au second plan par la chimie moderne.

En revanche, cette  situation n’a pas duré longtemps. Les adeptes de la médecine naturelle et les déçus de l’allopathie se sont tournés de nouveau vers la phytothérapie. Aujourd’hui, un français sur deux reste favorable quant à la pratique de cette médecine traditionnelle.

L’OMS le classe en médecine conventionnelle. Le Ministère de la Santé Français l’a déclaré comme étant une médecine à part entière dans la fin des années 80.

Principe de la phytothérapie

Cette médecine naturelle utilise les principes actifs des plantes pour soigner. Plusieurs approches existent en phytothérapie. L’approche holistique, par exemple, s’intéresse à l’effet des plantes dans sa globalité. D’autres approches se penchent vers les connaissances biochimiques et considèrent davantage les symptômes de la maladie ainsi que les effets des principes actifs sur l’individu.

Les bienfaits de la phytothérapie

Quels sont les binefaits de la phytothérapie ?

Les plantes ont à la fois des effets curatifs et préventifs pour de nombreux types de maladies. Pour le voir, vous pouvez consulter les pages des sites informatifs dédiés à la présentation de la monographie des plantes.

Il existe également des revues systématiques et de nombreuses autres publications qui témoignent de l’efficacité des plantes dans le traitement de nombreuses maladies. Parmi ces dernières, nous pouvons citer l’Alzheimer, certains cancers, l’arthrite ou encore les symptômes de la ménopause. Par contre, le manque de qualité de ces études amène parfois à tirer des conclusions exactes sur les effets de la phytothérapie.

Les plantes médicinales, utilisées au quotidien, ne provoquent quasiment pas d’effets indésirables sur le patient.  De manière générale, la phytothérapie est très utile pour prévenir contre les maladies. Elle peut également être utilisée en accompagnement. Les principes actifs des plantes agissent rapidement et ne génèrent aucun effet d’accoutumance ni d’effet indésirable.

A lire aussi : Des plantes pour éviter le cancer et l’adénome de la prostate

Quels sont les produits utilisés en phytothérapie ?

La phytothérapie fait appel à plusieurs types de produits pour soigner les patients. Des liquides  aux extraits en passant par d’autres formes galéniques, il en existe une variété.

La tisane

tisane

D’après les phytothérapeutes, la tisane constitue le moyen le plus efficace et le plus simple pour profiter des bienfaits thérapeutiques des plantes. D’ailleurs, elle constitue la forme traditionnelle par excellence de la phytothérapie.

La méthode pour faire une tisane consiste à sécher la plante de manière à ce que les principes actifs soient conservés. Les principes actifs hydrosolubles sont privilégiés dans ce procédé. Si vous souhaitez vous débarrasser des toxines qui inondent votre corps, consommez une bonne tasse de tisane.

Les solutions en poudre

Outre la tisane, les poudres sont fréquemment utilisées dans la phytothérapie. Une fois que la plante est séchée, celle-ci doit être pulvérisée en particules fines dites micronisées. Les grains mesurent alors de 100 à 300 microns.

Certaines poudres sont issues de plantes fraîches cryobroyées. Cela veut dire que la pulvérisation de plantes se fait dans de l’azote liquide à -196°. La plupart des poudres sont utilisées telles qu’elles. De ce fait, pour les consommer, il faut l’ajouter dans du yaourt ou dans une compote de fruits. D’autres poudres sont mises en gélules.

Les huiles essentielles

Huiles Essentielles

Les huiles essentielles résultent de la distillation à la vapeur d’eau de l’essence des plantes aromatiques. Elles font partie de l’aromathérapie et requiert des connaissances spécifiques. Si vous les utilisez de manière correcte, elles sont particulièrement efficaces. Par contre, l’usage des huiles essentielles est à éviter chez les petits mais également chez les femmes enceintes.

Les solutions liquides

  • La teinture mère (TM) ou macération hydro-alcoolique

Les plantes fraîches sont macérées dans l’alcool pour former la teinture mère. Cette dernière est ensuite mise dans un flacon doté d’un compte-goutte.

  • La suspension intégrale de plantes fraîches (SIPF)

Après le cryobroyage des plantes fraîches, les composés obtenus sont mis en suspension dans un alcool à 30°. Ce processus permet de conserver la propriété des principes actifs de la plante cible. Vous trouverez la SIPF dans un flacon en verre ou en ampoules buvables.

Les extraits

Deux types d’extraits sont mis à votre disposition.

  • Les extraits fluides classiques

Les poudres de plantes séchées sont passées plusieurs fois dans l’alcool afin d’extraire ses principes actifs. Ces extraits se distinguent par une concentration plus élevée que celle des autres types de produits. La posologie est donc plus faible.

  • Les extraits secs

Contenant 5 fois plus de molécules actives que les poudres, les extraits secs sont pratiques car vous pouvez l’emmener partout. Ils peuvent être sous forme de gélule ou de comprimés.

Quelles maladies traite la phytothérapie ?

La phytothérapie soulage de nombreuses maladies. Parmi elles, nous pouvons citer :

  • les douleurs articulaires
  • les troubles de l’humeur
  • le transit
  • l’amélioration du système immunitaire
  • l’amélioration de la mémoire, etc.

Phytothérapie : des précautions à prendre

Si vous optez pour une phytothérapie, suivez certaines précautions. Tout d’abord, vous devez choisir un bon thérapeute. Pour ce faire, renseignez-vous sur le web ou bien faites confiance au bouche-à-oreille. Évitez de cueillir vous-même vos propres plantes. Vous devez toujours vous adresser à un spécialiste.

Idéalement, achetez votre plante dans une herboristerie ou dans une pharmacie.  Il faut faire très attention au dosage. Les principes actifs des plantes peuvent devenir dangereux même à  une très faible dose. Il faut toujours consulter un phytothérapeute avant de vous lancer dans un traitement via la médecine naturelle.

 A lire aussi : Tendance santé naturelle : des produits à absolument goûter

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.