Quels antibiotiques pour traiter une infection urinaire chez la femme ?

(Mis à jour le: 13 novembre 2018)
Quels antibiotiques pour traiter une infection urinaire chez la femme ?
5 (100%) 1 vote[s]

L’infection urinaire (IU) est un terme généralisé, appelé aussi infection des voies urinaires. Le terme médical qui désigne cette infection est la cystite. En médecine la cystite est toute inflammation et infection qui touche la vessie.

Les infections urinaires sont parmi les infections les plus courantes chez l’être humain. Douloureuses et inconfortables, ces infections sont la plupart du temps causées par des bactéries. Le plus souvent la bactérie « Escherichia Coli » est la première responsable des cystites chez l’homme.

Ceci dit, certaines infections des voies urinaires sont causées par des champignons et plus rarement par des virus. Une infection urinaire peut survenir n’importe où dans votre appareil urinaire. Mais en général, elle touche le tractus inférieur, soit l’urètre et la vessie. Pour le tractus supérieur la cystite est moins fréquente mais potentiellement plus grave.

On parle d’infection des voies urinaires quand les bactéries s’introduisent dans l’urine et arrivent jusqu’à la vessie.

Dans de rares cas, la cystite peut survenir suite à une intolérance médicamenteuse ou suite à une autre maladie.

Non soignée, cette maladie peut se compliquer et toucher les reins. L’infection d’origine bactérienne, la plus fréquente, se traite par des antibiotiques. Les autres formes sont traitées suivant leurs causes.  Les infections urinaires sont très fréquentes. En effet, plus de 8 millions de patients consultent pour cette maladie chaque année.

Selon les statistiques, 20 femmes sur 50 et 6 hommes sur 50 ont attrapé une infection urinaire, au moins une fois au cours de leur vie. Les femmes sont donc, plus souvent touchées par ces infections que les hommes et ceci pour des raisons anatomiques.

Nous vous proposons un guide complet sur l’infection des voies urinaires, en particulier chez la femme et les traitements adéquats pour soigner cette maladie.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ou cystite ?

infection urinaire

C’est une infection  aiguë ou chronique d’un ou plusieurs organes de l’appareil urinaire : la vessie, l’urètre, le rein, ou la prostate (chez l’homme).

Les infections urinaires sont causées par des germes appartenant généralement à la famille des bactéries.

La femme est plus exposée à ce type d’infection que l’homme à cause de la courte distante qui sépare l’anus et le méat urinaire féminin. Il faut savoir que les germes responsables de la cystite prolifèrent généralement autour de l’anus. Ces bactéries peuvent donc se déplacer vers l’urètre et remonter  jusqu’à la vessie.

D’autant plus, que la zone génitale de la femme comporte de nombreuses bactéries, pouvant  éventuellement causer une infection des voies urinaires. À signaler donc, qu’un manque d’hygiène locale peut favoriser les infections urinaires de la femme.

L’homme et en raison de la longueur de l’urètre masculin, est relativement moins exposé à la cystite.

Les micro-organismes ou germes responsables de l’infection des voies urinaires appartiennent le plus souvent à la famille des bactéries d’origine digestive, appelée : entérobactéries. Ils sont divisés ainsi :

  • Escherichia coli : 85 % des cas
  • Proteus mirabilis
  • Entérobacter
  • Citrobacter

Les types d’infections urinaires :

Les infections urinaires peuvent toucher plusieurs organes de l’appareil urinaire. Les différentes de formes de cystite sont :

  • L’infection de l’urètre : L’urétrite
  • L’infection de la vessie : La cystite (la plus fréquente)
  • L’infection du vagin : La vaginite
  • L’infection des reins : La pyélonéphrite

On distingue plusieurs formes d’infections urinaires selon leurs causes :

  • La Cystite bactérienne : Les infections urinaires d’origine bactérienne (causés par la bactérie Escherichia coli) constituent la principale cause de cystite

Chez les femmes, ce type d’infection de la vessie peut également survenir suite à des rapports sexuels.

  • La Cystite non infectieuse : cystite virale, cystite interstitielle, cystite médicamenteuse, cystite radiologique (suite à un traitement radiologique de la région pelvienne), cystite à corps étranger, cystite chimique et cystite apparaissant comme étant une complication à une autre maladie sous-jacente.

Les symptômes de l’infection rénale :

antibiotique

Très fréquentes, les premiers signes caractérisant l’infection des voies urinaires sont les brûlures lors des mictions et une fréquente envie d’uriner. Ces symptômes  sont identiques chez les hommes et les femmes.

Les symptômes d’une  cystite dépendent, aussi, de de la partie infectée.  L’infection des voies basse (urètre et vessie) se traduit par :

  • Une forte et fréquente envie d’uriner
  • Une augmentation de la fréquence d’uriner sans évacuer beaucoup d’urine
  • Une émission excessive et fréquente d’urine pollakiurie (petite mictions)
  • Une sensation de brûlure et de gêne en urinant
  • Urine trouble à forte odeur
  • Pas de fièvre
  • Chez la femme, un inconfort pelvien traduit par des douleurs pelviennes et une sensation de lourdeur au niveau bas du ventre.

Les infections urinaires des voies supérieures touchant les reins peuvent être potentiellement très dangereuses voire mortelles si elles ne sont pas traitées. Elles constituent une urgence médicale. Ses symptômes sont :

  • Douleur et sensibilité dans le bassin et le bas du dos.
  • Courbatures et frissons
  • Forte fièvre
  • Nausée accompagnée de vomissement

Les antibiotiques soignant une infection rénale :

L’infection des voies urinaires est traitée par antibiothérapie. La prise d’antibiotiques constitue donc traitement principal et le plus indiqué pour soigner cette maladie.

C’est quoi un antibiotique : petite explication

L’antibiotique (du grec anti : contre et biôtikos : concernant la vie) est un médicament  comportant certaines substances chimiques, naturelles ou synthétiques capables de tuer ou d’empêcher la prolifération de germes appelés : bactéries ou protozoaires. Les médicaments contenant une substance antibiotique agissent de façon ciblée sur ces micro-organismes. Ils n’ont cependant aucun effet sur les virus.

Quel antibiotique pour traiter une infection rénale ?

Sachez qu’il est tout à fait possible de se procurer un traitement contre l’infection des voies urinaires sans ordonnance de votre médecin, à condition qu’elle touche les voies inférieures. En effet, les antibiotiques pour soigner une cystite dépendent de la partie des voies affectées. Les infections urinaires du tractus inférieur sont  généralement traitées avec des antibiotiques par voie orale. Les cystites du tractus supérieur requièrent l’administration d’antibiotiques par voie intraveineuse (admis  directement dans les veines).

Parfois, les bactéries peuvent développer une résistance aux antibiotiques. Dans ce cas, une culture d’urine orientera le médecin  vers le choix et l’antibiotique le plus efficace pour soigner l’infection des voies urinaires.

Les antibiotiques les plus fréquents pour traiter la cystite sont :

  • La fosfomycine : c’est l’antibiotique de premier choix pour soigner une infection urinaire. Les composantes de cet antibiotique sont capables de se concentrer rapidement dans l’urine de la patiente, d’où leur efficacité. La fosfomycine est commercialisée sous plusieurs noms : Fosfocine®, Monuril®, Uridoz® et Fosfopharm®.

Les symptômes de la cystite disparaissent, généralement, dans les trois jours suivants sa prise.

  • Le Trimethoprim® : est aussi choix de première pour le traiter une vinfection urinaire. Cet antibiotique est rentable, efficace et toléré par la plupart des patients.
  • Les céphalosporines, la nitrofurantoïne et la norfloxacine : ils traitent principalement les infections des voies supérieures. Ils sont considérés comme médicaments de deuxième intention pour traiter une infection du tractus inférieur.
  • L’amoxicilline présentent désormais des niveaux de résistance de 50 % ; d’où leur inefficacité croissante.

Sachez également que l’infection urinaire peut disparaître d’elle-même en quelques jours.

En revanche, si les symptômes persistent et que vous présentiez une hausse de fièvre, il faut consulter votre médecin.

Cas particulier des femmes enceintes :

infection urinaire enceinte

De nombreuses femmes enceintes (environ 10 % des femmes enceintes) peuvent  être touchées par une infection des voies urinaires. En effet, pendant la grossesse, les changements hormonaux diminuent le tonus des organes urinaires dès les premiers mois de grossesse. Cela favorise l’apparition des cystites.

Dans la majeure partie des cas, l’infection urinaire est prise en charge à temps. Les principales complications d’une éventuelle infection urinaire restent la rupture prématurée de la membrane et l’accouchement prématuré.

Quel traitement pour la femme enceinte ?

L’infection de voies urinaires chez la femme enceinte doit, absolument, être prise en charge par son médecin traitant. Lui seul saura identifier les antibiotiques requis et la posologie adéquate pour une femme enceinte.

Mais, en général, le traitement repose sur la prise d’antalgiques et d’antibiotiques spécifiques ne présentant aucun risque pour le bébé. En cas d’une infection rénale, une hospitalisation est souvent préconisée afin d’administrer les antibiotiques par voie veineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *