Se faire poser un bridge dentaire

(Mis à jour le: 29 janvier 2019)
Evaluer cet article

Pour ceux qui décident de se faire poser une prothèse dentaire, le chirurgien dentaire choisira parmi de nombreux types de produits : la prothèse dentaire amovible, l’onlay, la facette, la couronne et le bridge dentaire.

Dans quels cas le choix s’orientera-t-il vers le bridge dentaire ?

Il existe plusieurs types de prothèses dentaires fixes et le bridge dentaire en fait partie. Lorsqu’il manque une dent, il est possible de remplacer celle-ci par une prothèse qui va venir prendre appui sur les autres dents. De ce fait, le bridge dentaire doit au moins comporter un pont (d’où le nom bridge) et deux piliers. L’option du bridge dentaire peut également envisagée en cas d’absence de plusieurs dents, auquel cas le chirurgien dentiste devra vérifier que les autres dents qui supporteront la prothèse sont assez solides. Dans certains cas, le bridge est destiné à prendre la place de toute une arcade de dents et le dentiste appuiera alors la prothèse sur les dents restantes, à condition que le nombre de ces dernières soit suffisant.

Le bridge dentaire a pour principal avantage d’offrir un côté esthétique très satisfaisant dans le résultat obtenu. En effet, le dispositif s’allie parfaitement à la continuité des dents naturelles. Par ailleurs, le bridge offre une grande praticité, dans la mesure où elle est fixe et très facile à nettoyer, comparé à une prothèse amovible.

Comment un bridge est-il mis en oeuvre ?

bridge dentaire

Pour réaliser un bridge dentaire, le chirurgien devra suivre un certain nombre de phases. Dans un premier temps, les dents qui recevront le bridge devront être soigneusement taillées et une empreinte dentaire sera prise. Ensuite, le chirurgien-dentiste va poser le bridge dentaire constitué des mêmes matières que la couronne classique, à savoir la céramique (lorsqu’il s’agit de dent antérieure). Toutefois, pour les dents postérieures, il est possible de mettre en place un bridge en métal.

Une autre technique peut également être utilisée pour la mise en place : il s’agit du bridge collé, très pratique lorsque la dent à remplacer est unique. Dans ce cas, le chirurgien fait faire une prothèse dentaire constitué de deux ailettes en métal qui viendront s’accoler à l’intérieur du bord des dents voisines.

Bridge dentaire : les inconvénients

Avant d’opter pour le bridge dentaire, il est nécessaire d’en connaître les côtés négatifs. En premier lieu, le coût de la pose d’un bridge dentaire est plus élevé, en particulier lorsqu’il n’y a qu’une seule dent à remplacer. En effet, le bridge sera constitué de trois couronnes alors que la sécurité sociale ne rembourse que la pose d’une seule couronne. Par ailleurs, étant donné que le bridge s’appuiera sur les dents adjacentes, ces dernières seront touchées, même si elles sont saines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *