Non, tabagisme et santé bucco-dentaire ne font pas bon ménage !

(Mis à jour le: 5 avril 2019)
Non, tabagisme et santé bucco-dentaire ne font pas bon ménage !
4 (80%) 1 vote[s]

De cela, les fumeurs doivent en être sûrs et persuadés. Combien même vous ferez très attention à votre hygiène bucco-dentaire, tant que vous persisterez à fumer, il n’y aura pas de changement. Et la santé bucco-dentaire n’est pas la seule cible du tabagisme, mais tout ce qui touche de près ou de loin à notre santé en général.

Les effets du tabagisme sur la santé

De nombreuses études ont été menées sur le tabagisme et elles sont toutes tombées sur une même conclusion : le tabagisme nuit à la santé. Pour plus de détails, il faut savoir que le tabagisme :

– Favorise les maladies cardio-vasculaires telles que l’AVC, les palpitations, les douleurs thoraciques, …

– Est source d’environs 35 % des différents types de cancers rencontrés surtout celui des poumons (chez 95 % des fumeurs) et 75 % des cancers de la bouche

– Engendre l’emphysème, une maladie des alvéoles pulmonaires, que l’on retrouve chez la totalité des fumeurs

– Réduit l’efficacité des médicaments : sédatifs, analgésiques, insuline, antidépresseurs, tranquillisants, …

– Supprime les effets de certaines vitamines

– Augmente les risques de souffrir d’une sinusite

– Accélère l’apparition de cheveux gris et la chute des cheveux

– Renforce le besoin de nutriments spécifiques ce qui entraîne un déséquilibre alimentaire

Il convient également de souligner qu’une seule bouffée de cigarettes équivaut à 4 700 substances chimiques différentes respirées. Ceci ne signifie toutefois pas que si vous fumez de manière modérée, vous êtes moins exposés. En fait, les conséquences dépendent de facteurs génétiques, du nombre de bouffées inhalées et de combien de temps la personne a fumé. Ce qui est sûr, c’est qu’une personne devient fumeur autour de ses 18 ans.

Les effets du tabagisme sur la santé bucco-dentaire

tabagisme et santé bucco-dentaire

Le tabagisme est également néfaste pour la santé bucco-dentaire même s’il n’entraîne pas des caries dentaires. Il vise plutôt les gencives et d’autres parties de la bouche. Ainsi, il faut savoir que le tabagisme :

– Favorise l’édentation puisque le risque de perte de temps est plus élevé chez les fumeurs

– Engendre de nombreux cancers de la bouche et de la gorge

– Augmente jusqu’à quatre fois plus les risques d’attraper des maladies parodontales

– Est source de l’inflammation des glandes salivaires

– Réduit l’efficacité des traitements parodontaux et des implants dentaires

– Retarde la guérison après une extraction dentaire

– Entraîne une alvéolite

Les effets du tabagisme dans le milieu buccal

Au sein de l’environnement buccal, le tabagisme ne s’attaque pas uniquement à la santé des dents. Il nuit également, de manière générale, au milieu buccal puisque selon les études, il :

– Est à l’origine de l’halitose qui se définit par une mauvaise haleine

– Jaunit les dents ce qui porte atteinte à la beauté du sourire

– Engendre une perte de goût et d’odorat

– Accélère l’apparition de tartre ou de plaque dentaire

– Entraîne le phénomène de « langue chevelue » qui se traduit par l’apparition d’excroissance sur la langue ce qui lui donne un aspect chevelu et une couleur verte, jaune, brune ou noire

Lire aussi :

Quelques conseils pour les fumeurs

non fumeur

La seule manière d’éviter tous les risques rattachés au tabac c’est de l’arrêter. Malheureusement, la dépendance à la nicotine est trop souvent plus forte donc pour limiter les dégâts, voici quelques recommandations destinées aux fumeurs soucieux d’avoir une bonne santé bucco-dentaire :

– Consulter régulièrement le dentiste pour s’assurer qu’aucun cancer ne se développe dans le milieu buccal, que vos gencives sont en bonne santé et pour un nettoyage approfondi régulier

Adopter une bonne hygiène buccale : brossage deux ou trois fois par jour, fil de soie dentaire après le brossage de la soirée, rince-bouche et nettoie-langue

– Maîtriser l’auto-examen de la bouche

L’auto-examen de la bouche

Tous les fumeurs, et même les non-fumeurs, sont invités à prendre connaissance des bons gestes à faire pour vérifier la présence d’un cancer buccal. Pour ce faire, il est conseillé de :

– Vérifier la présence de saignements fréquents dans la bouche

– S’assurer qu’il n’y a aucune anomalie durable (plus de deux semaines) autour du visage, du cou et de la bouche

– Examiner le milieu buccal pour voir qu’il n’y a aucune lésion blanche, taches rouges ou foncées qui se situent le plus souvent au niveau des joues, de la langue ou du palais. Si ces taches existent et qu’elles ne partent pas au bout de deux semaines, consultez le dentiste

– Surveiller la présence de gonflements, d’enflures ou de bosses dans la bouche et sur les lèvres

– S’assurer de l’absence d’un engourdissement, douleur ou perte de sensibilité dans le milieu buccal

Avoir une bouche fraîche et propre peut réduire l’envie de fumer et de prévenir les maladies parodontales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *