L’obésité exploserait d’ici à l’année 2030 ?

(Mis à jour le: 1 mars 2019)
L’obésité exploserait d’ici à l’année 2030 ?
5 (100%) 1 vote[s]

C’est effectivement ce qu’ont montré les résultats de l’étude menée par EuroPRevent. Selon les spécialistes, 9 hommes sur 10 seraient obèses d’ici à l’année 2030, car il a été déterminé qu’à partir de 40 ans, l’adulte gagne 1 kg par an. Cette estimation n’est pas catastrophique si on se focalise sur une seule année, mais si on regarde sur les autres années à venir jusqu’en 2030, combien de poids allez-vous donc gagner ?

L’étude a été menée sur 53 pays européens et elle vise à mettre en place des mesures de prévention et des politiques de santé efficaces pour éviter que l’obésité n’explose réellement dans une quinzaine d’année. Les efforts doivent donc commencer maintenant, car l’obésité est aujourd’hui telle une épidémie qui touche aussi bien les petits que les grands.

Pour tenter d’y apporter une solution efficace, les chercheurs ont utilisé un modèle mathématique multivariable dont les données varient d’un pays à l’autre. Toutefois, on tient surtout compte des données d’IMC et d’obésité spécifique pour mettre à jour l’ampleur de l’épidémie afin de connaître ce qu’il convient de faire par la suite. Trois interventions hypothétiques ont donc été retenues à savoir :

  • Les interventions de base en soins primaires sans tenir compte des IMC
  • La régression de 1 % de l’évolution estimative de l’IMC
  • La régression de 5 % de l’évolution estimative de l’IMC

Afin de définir l’obésité, les chercheurs utilisent les bases de l’OMS qui sont :

  • Poids de santé : IMC ≤ 24,99 kg/m²
  • Surpoids et obésité : IMC ≥ 25 kg/m²
  • Obésité : IMC ≥ 30 kg/m²

obésité

Lire aussi :

Avec toutes ces données, l’étude a permis de conclure que d’ici à 2030, la prévalence de l’obésité augmentera de manière globale en Europe aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Les taux varieront toutefois d’un pays à un autre, mais en général, l’augmentation se fera ressentir. Si on devait la chiffrer, on notera que les hausses de la prévalence de l’obésité seront de :

  • 15 % aux Pays-bas
  • 47 % en Irlande
  • 15 % en Belgique
  • 10 % en Roumanie
  • 35 % au Royaume-Uni
  • 38 % en République Tchèque

En ce qui concerne l’obésité + surpoids, on rencontrera :

  • En Irlande : 84 % chez les femmes et 90 % chez les hommes
  • Au Royaume-Uni : 75 % chez les hommes
  • En République Tchèque, en Pologne et en Espagne : 80 % chez les hommes

L’obésité atteindra donc surtout les hommes dans toute l’Europe et jusqu’ici, aucune stabilité de l’augmentation n’a été remarquée.

Puisque le taux d’obésité augmentera d’ici à 2030, les maladies qui s’y réfèrent vont également connaître une hausse. Ici, on parle surtout d’AVC et de la maladie coronarienne. Ainsi, l’augmentation atteindre les 1,6 % dans toute l’Europe, mais ce seront surtout en Autriche, en Lettonie et en Turquie qu’elle se fera le plus ressentir à raison d’une hausse de 2,5 %.

Comme l’obésité est directement liée à l’économie d’un pays, les chercheurs n’ont donc pas hésité à faire la relation entre le phénomène et la libéralité de l’économie. Cette libéralité se traduit notamment par le lobby des industries agro-alimentaires et sans mesure règlementaire à leur encontre, l’obésité n’aura de cesse de faire des victimes. Cette corrélation est vérifiée dans les pays où ce lobby est plus maîtrisé par les gouvernements.

Ainsi, pour éviter cette hausse d’ici à 2030, les mesures prises doivent être axées sur :

  • La maîtrise de l’économie de marché
  • Le renforcement des activités physiques
  • La promotion d’une alimentation plus saine
  • Une plus grande attention du côté des enfants que ce soit en termes d’alimentation que d’exercices physiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *