L’abeille domestique affiche une grande particularité génétique

L’abeille est notre principal allié, car elle est directement responsable de notre approvisionnement en nourriture. En effet, c’est elle qui est responsable de la pollinisation qui donne naissance à nos fruits et légumes. Sans l’action de l’abeille donc, l’espèce humaine est vouée à disparaître et c’est justement pour cela que le déclin des colonies d’abeilles de ces dernières années inquiète de plus en plus.

Qu’est-ce qui favorise le déclin des colonies d’abeilles ?

Les abeilles disparaissent peu à peu et selon les chercheurs, ce déclin serait surtout dû au changement climatique et aux nombreuses maladies. Heureusement que ces petites insectes ont le don de s’adapter petit à petit à ces changements, même si elles ont beaucoup de mal à y faire. Les scientifiques ont donc décidé de l’étudier de plus près pour essayer de sauvegarder leur espèce.

En quoi consiste l’étude ?

L'abeille domestique

L’étude menée avait pour objectif de déterminer les forces et les faiblesses des différentes espèces d’abeilles existant à travers le monde. En effet, il convient de souligner qu’il n’y a pas qu’une seule variété d’abeilles et d’ailleurs, les scientifiques ont pu étudier 14 sortes d’abeilles différentes provenant d’Afrique, du Brésil, du Moyen-Orient, des États-Unis et d’Europe. Pour mener leur étude, ces chercheurs se sont surtout intéressés à l’ADN des abeilles.

Résultat :

  • Ils ont pu découvrir 3 000 gènes issus de l’adaptation des abeilles aux différents changements depuis leur existence. Ces gènes sont notamment associés à leur système immunitaire et à leur capacité d’hiverner.
  • Les croisements intensifs d’abeilles provenant de différents continents n’est pas une cause du déclin des abeilles.
  • L’abeille n’est pas d’origine africaine comme on le croyait depuis plusieurs années, mais provient d’une espèce vieille de 300 000 ans et originaire d’Asie. C’est donc de là qu’elle a commencé à se propager par la suite à travers le monde.
  • Le changement climatique influe directement sur la taille des populations d’abeilles. Par exemple, à cause de la glaciation qu’a connue l’Europe, la taille des colonies y a grandement diminuée tandis qu’en Afrique, elles ont augmenté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *