États-Unis : la cigarette électronique interdite aux mineurs

(Mis à jour le: 5 avril 2019)

Des opposants à la cigarette électronique ont vu le jour aux États-Unis et leur organisation semble bien partie pour lutter contre l’utilisation de ce dispositif chez les mineurs.

Le CDC sonne l’alarme

Le CDC ou centre américain de contrôle et de prévention des maladies a mené une étude sur la cigarette électronique et les jeunes et les résultats sont tout simplement inquiétants. En effet, selon cette étude, le nombre de jeunes vapoteurs a triplé en moins de deux ans et il n’est pas impossible qu’ils passent au tabagisme classique. En 2013, ce sont donc quelques 263 000 collégiens américains qui vapotaient régulièrement contre seulement 79 000 en 2011. Soulignons que ces jeunes n’ont aucun antécédent tabagique et la cigarette électronique pourrait alors être une porte d’entrée au tabagisme pour eux.

43,9 % des jeunes vapoteurs souhaitent devenir fumeurs

jeune fumeur

Toujours d’après cette étude du CDC, 43,9 % de ces jeunes vapoteurs auraient l’intention de passer à l’étape supérieure en se lançant dans le tabagisme traditionnel. Ce taux est plus qu’élevé si on se réfère aux 21,5 % de jeunes non-fumeurs qui osent faire le grand saut et se mettre tout de suite à fumer sans passer par la case « cigarette électronique ».

Ces résultats sont donc réellement inquiétants, car le seul fait que les jeunes commencent à prendre de la nicotine n’augure rien de bon pour leur avenir. La provenance de la nicotine importe peu dans ce cas, car aussi bien la cigarette traditionnelle que la cigarette électronique en contient sans compter les autres produits dérivés du tabac. Selon Tim McAfee, directeur du bureau tabac et santé du CDC, la nicotine n’est pas seulement addictive, mais touche aussi le développement du cerveau chez l’adolescent. Il n’est donc pas surprenant si l’organisation souhaite aujourd’hui combattre la cigarette électronique et alerter aussi bien les parents que les professionnels de la santé.

L’AHA s’en mêle

L’AHA ou American Heart Association axée dans la santé cardio-vasculaire s’inquiète de l’impact de ce dispositif sur les jeunes. Elle invite donc les revendeurs et professionnels du tabac à ne pas vendre de cigarette électronique aux mineurs et à limiter, voire éradiquer les publicités allant à leur encontre.

Selon cette organisation, le tabagisme a fait 20 millions de morts ces 50 dernières années donc le fait que l’industrie du tabac souhaite désormais créer une nouvelle génération de fumeurs doit être empêchée impérativement.

Les ravages du tabac aux États-Unis

Seulement aux États-Unis, le tabac fait 500 000 décès par an, 16 millions de personnes malades, génère un coût total de 132 milliards de dollars par an et recrute 3 200 nouveaux jeunes fumeurs par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *