Boire de l’eau : comment s’y prendre correctement ?

« Boire au moins 1,5 l d’eau par jour », on a tous déjà entendu cette recommandation. Certains ont du mal à la respecter alors que les plus chevronnés vont au-delà de la quantité indiquée. Si vous faites partie de la seconde catégorie, on vous félicite, mais encore faut-il apprendre à bien en boire. Même s’il n’est pas interdit de boire de l’eau quand le cœur nous en dit, il y a des moyens encore plus bénéfiques pour profiter pleinement de ses bienfaits. Voici ce qu’il faut retenir …

L’eau, un élément vital pour notre organisme

L’eau est vitale pour les cellules de notre organisme. Elle représente d’ailleurs près de 65% de notre poids ce qui fait que si on en manque, notre organisme se retrouve en détresse et ne fonctionne pas correctement. Voilà pourquoi on ne cesse de nous répéter de boire régulièrement de l’eau et de consommer des produits qui en contiennent comme les fruits et légumes. Des gestes tellement simples, mais que beaucoup n’arrivent pas encore à appliquer au quotidien ou que d’autres appliquent, mais pas comme il faut.

Il existe effectivement des méthodes plus bénéfiques pour s’hydrater. Ces dernières reposent sur divers points tels que la quantité d’eau à boire par jour, les bons moments pour en consommer, le type d’eau à privilégier, la manière dont on la consomme … Il faut dire que l’eau peut prendre diverses formes et a même diverses saveurs. Certaines sont à privilégier pour maintenir une bonne santé tandis que d’autres doivent être évitées ou limitées.

Pour qu’on ne se trompe plus à l’avenir, voici quelques conseils pour commencer à boire correctement de l’eau.

Boire de l’eau même quand on n’a pas soif

Boire de l’eau même quand on n’a pas soif

Il ne faut pas attendre qu’on ait soif pour boire de l’eau, car cette sensation indique que notre organisme souffre déjà de déshydratation.

Il faut savoir que lorsque le corps manque d’eau, la pression artérielle va baisser. Cela va alerter les mécanorécepteurs qui se situent sur la paroi des vaisseaux sanguins. Ils vont avertir le centre de régulation de la soif qui se trouve au niveau de l’hypothalamus et c’est ce qui va déclencher la sensation de soif et le besoin pressant de boire de l’eau.

Lire aussi – La communication cerveau-corps est indispensable pour notre santé

Il est conseillé de ne pas attendre que la soif survienne pour boire de l’eau. Il faut en boire tout au long de la journée, car on sait tous que nous perdons de l’eau sous l’effet de la transpiration, des passages aux toilettes, de la salive … Il faut compenser chaque perte pour que le corps conserve ses 65 %, nécessaires pour son bon fonctionnement. Vous pouvez par exemple boire un verre d’eau après une pause pipi.

Boire plusieurs fois, mais en petites quantités

Ce n’est pas parce que vous buvez vos 1,5 l d’eau dès le réveil et en un seul trait que vous n’avez plus besoin de boire au cours de la journée. C’est d’ailleurs une très mauvaise manière pour s’hydrater.

La meilleure façon c’est de boire en petites quantités et plusieurs fois par jour. Cela rejoint un peu le conseil précédent qui consiste à en consommer même lorsqu’on n’a pas soif.

Il faut comprendre que tout au long de la journée, nos cellules ont constamment besoin d’eau pour continuer à bien fonctionner. Voilà pourquoi il faut leur en donner régulièrement, à petites doses.

Notez que la soif n’est pas le seul symptôme clinique de la déshydratation. Elle peut s’accompagner d’autres signes plutôt gênants, voire handicapants comme des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles, des vertiges, une baisse des performances physiques et intellectuelles, une perte de concentration, une grosse fatigue …

La majorité des personnes déshydratées ont aussi une urine plus concentrée. Cela augmente pourtant le risque de souffrir de calculs rénaux ou d’infection urinaire.

A lire – Que dévoile votre urine ?

Boire au milieu des repas n’est pas interdit

On dit souvent qu’il ne faut pas boire de l’eau pendant les repas. Selon les professionnels de la santé, cette recommandation n’a pas lieu d’être puisqu’on peut très bien boire durant les repas. Il faut seulement faire attention à la quantité.

Comme les autres aliments consommés durant les repas, l’eau dilate aussi l’estomac et facilite la digestion. Il ne faut donc pas s’en priver lorsqu’on est à table, mais il faut seulement se limiter à deux ou trois verres tout au plus.

Pour les personnes qui veulent contrôler ou perdre du poids, cela est même conseillé puisque l’eau va générer la sensation de satiété rapidement. Résultat, la quantité d’aliments consommée est automatiquement réduite sans qu’on en souffre.

Boire trop d’eau ne favorise pas forcément la rétention d’eau

On dit aussi que lorsqu’on boit trop d’eau, notre organisme a tendance à la stocker ce qui n’est pas bon pour la santé. Certes, cela peut arriver, mais seulement chez les personnes qui font un début d’insuffisance veineuse, d’insuffisance cardiaque ou de problème rénal. Chez ces dernières, l’eau va se loger dans les tissus et générer des œdèmes.

Chez les personnes dont la fonction rénale est encore en bon état, la quantité d’eau consommée va définir la quantité d’eau éliminée. Ainsi, lorsqu’on boit beaucoup, on élimine beaucoup et lorsqu’on ne boit que très peu d’eau, on éliminera aussi assez peu.

Dans le cas où vous êtes sujet à une rétention d’eau, mieux vaut consulter un médecin, car cela peut être lié à un dysfonctionnement au niveau de l’organisme.

L’eau froide désaltère mieux que l’eau chaude, mais la déshydratation reste au rendez-vous

Il ne faut pas mélanger « désaltération » et « hydratation ». La première se réfère à une sensation en bouche. La seconde indique une quantité d’eau suffisante dans l’organisme.

Lorsqu’on boit de l’eau chaude, on a souvent une sensation de sècheresse en bouche. La désaltération n’est pas au rendez-vous alors que lorsqu’on boit de l’eau froide, la sensation de soif est rapidement calmée. Dans les deux cas toutefois, l’hydratation reste la même.

Si vous cherchez à calmer cette désaltération au niveau de la bouche, privilégiez l’eau froide, mais pas l’eau glacée. Savez-vous toutefois que dans les pays chauds, les habitants préfèrent plus l’eau chaude à l’eau froide ? Cela peut sembler bizarre et pourtant, c’est vrai. La raison est que l’eau chaude favorise la sudation ce qui induit ensuite un refroidissement du corps.

Boire de l’eau glacée n’est pas vraiment recommandé

Boire de l’eau glacée n’est pas vraiment recommandé

L’eau froide est autorisée, mais l’eau glacée est à proscrire autant que possible. Pourquoi ? Parce qu’elle agresse le système digestif, fragilise la gorge et fragilise les dents.

Si vous avez déjà été opéré de l’estomac ou êtes souvent sujet à des troubles gastriques, l’eau glacée est totalement déconseillée. Celle-ci va arriver rapidement dans l’intestin grêle sans avoir été réchauffée dans l’estomac. Elle va générer des troubles intestinaux et c’est ce qu’on appelle dumping syndrom.

Si vous avez très chaud et que seule une eau très froide peut vous désaltérer, conservez une température située entre 8 à 12°C.

Les besoins en eau sont les mêmes chez tout le monde

Bébés, enfants, adultes, seniors, on a tous les mêmes besoins en eau soit au moins 1,5 l d’eau par jour. Chez les enfants de moins de 4 ans, ces besoins avoisinent le litre par jour.

Pourquoi dit-on alors que les bébés et les seniors ont besoin de boire plus d’eau par jour ? Cela se réfère, certes à la quantité, mais aussi et surtout à la fréquence. Comme les bébés ne peuvent pas encore s’exprimer, c’est à vous, en tant qu’adulte de lui en donner régulièrement. Dans le cas des seniors, ils oublient souvent d’en consommer donc, une fois encore, c’est à vous de le leur rappeler.

Sachez que chez le nourrisson, l’eau représente 75 % de son poids. Un déficit hydrique peut générer une défaillance au niveau de ses organes vitaux. Chez les personnes âgées, cela peut engendrer une baisse brutale de la tension artérielle.

Voilà pourquoi il faut leur faire boire régulièrement de l’eau au cours de la journée, surtout par temps de forte chaleur.

Lire aussi – L’insolation, plus qu’un simple coup de chaleur

Jus et boissons gazeuses ne remplacent pas l’eau plate

En effet, les jus de fruits naturels, les sodas et autres boissons gazeuses ne remplacent pas l’eau plate. Toutefois, si vous n’avez que cela à disposition, il est important de savoir que :

  • Les jus de fruits naturels sont meilleurs que les sodas. Les premiers contiennent du sucre naturel, des vitamines, des minéraux et des antioxydants alors que les derniers ne contiennent que du sucre ajouté, le saccharose. On souligne encore que même si vous privilégiez le jus, il ne remplace pas l’eau. Au mieux, il sera simplement considéré comme l’un des fruits que vous devez normalement consommer durant la journée.
  • Certaines boissons gazeuses contiennent une assez grosse quantité de sel d’environ 1g/l. Il prend souvent la forme de bicarbonate de sodium. Si vous suivez un régime sans sel, elles sont à proscrire. Par contre, elles sont autorisées si vous faites du sport ou si vous souffrez d’acidité liée à des troubles digestifs. Contrairement à ces boissons, l’eau plate ne contient que des traces de sel à raison d’environ 20 mg/l.

L’eau du robinet est souvent la plus saine

Dans certains pays, l’eau du robinet est souvent plus saine et plus écologique que l’eau en bouteille. Il faut toutefois s’assurer de son origine et de l’état de votre tuyauterie, car si cette dernière est en mauvais état, l’eau sera souillée lorsqu’elle passera dedans. Si vous doutez de la qualité de l’eau du robinet, privilégiez l’eau en bouteille, mais là encore, assurez-vous de leur qualité.

Les filtres et brocs à eau filtrant peuvent être de bonnes alternatives pour purifier l’eau du robinet avant de la boire.

Dans tous les cas, une eau de qualité ne doit avoir aucune odeur et aucune saveur particulière.

Boire au bon moment est conseillé

On a déjà dit que boire pendant les repas, en quantité limitée, est autorisée, mais en dehors des repas, quand faut-il en consommer pour en tirer le maximum de bienfaits ?

  • A jeun :

Le meilleur moment pour boire de l’eau est au réveil, lorsqu’on est encore à jeun. Du saut du lit jusqu’au petit déjeuner, vous pouvez boire jusqu’à quatre verres, mais en y allant doucement et par petites gorgées. Le fait de boire de l’eau à jeun active les organes internes et booster ainsi le fonctionnement de l’organisme. De préférence, il faut privilégier l’eau tiède, mais vous pouvez la boire chaude surtout si vous souffrez de constipation. A l’inverse, si vous avez tendance à avoir de la diarrhée, privilégiez l’eau fraîche, mais pas froide.

  • Avant les repas :

Il est conseillé de boire un grand verre d’eau 15 mn avant chaque repas. Non seulement, cela va vous permettre de manger moins (idéal pour perdre du poids donc), mais on dit aussi que cela soulage l’anxiété.

Une petite exception pour les femmes enceintes : celles qui souffrent de nausées et de vomissements doivent éviter de boire de l’eau avant, pendant et après les repas.

  • Avant la douche :

Boire un verre d’eau avant la douche réduirait la tension artérielle. Il ne faut donc pas s’en priver que ce soit avant la douche/bain du matin ou du soir.

  • Avant de se coucher :

Même s’il est conseillé de réduire la quantité d’eau consommée en fin de journée, boire un verre d’eau avant de se mettre au lit est quand même bénéfique. Cela évite à notre organisme de se déshydrater durant les longues heures de sommeil. Assurez-vous seulement d’en boire en petits quantités pour ne pas avoir à se lever trop souvent la nuit.

Maintenant que vous avez toutes ces informations en main, commencez dès maintenant à boire de l’eau correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *