Comment faire un soin de visage ?

(Mis à jour le: 5 septembre 2019)
Comment faire un soin de visage ?
4.8 (95%) 4 vote[s]

Même si toutes les parties du corps vieillissent, celle du visage et du cou restent les plus vulnérables et les plus visibles. Il est toutefois possible de retarder ou de freiner le vieillissement à ces niveaux à travers des soins du visage. Il en existe diverses techniques lesquelles doivent être planifiées au bon moment pour avoir des résultats optimaux.

Le cap des 30 ans

Comment faire un soin de visage

 

Avant le cap de la trentaine, les petits soins naturels et les exercices faciaux permettent de maintenir un visage jeune. A partir de 30 ans, il faut envisager des soins esthétiques puisque la peau est plus relâchée qu’avant sans pour autant afficher des rides profondes ou des plis disgracieux. Pour entretenir la fermeté de la peau et des muscles, divers soins esthétiques peuvent être envisagés. Parmi eux, on peut citer :

Le peeling :

Au fil du temps, les cellules superficielles de la peau vieillissent et donnent un aspect terne à la peau. Pour les supprimer, un simple gommage ne suffit toujours pas d’où la nécessité de faire un peeling. Cela consiste à « peler » la peau en la débarrassant des taches, des saletés, des cellules mortes et des petites ridules. On peut la qualifier de gommage profond qui utilise des substances spécifiques.

On distingue différents niveaux de peeling : doux, moyen et profond en fonction des besoins de chaque patient. En plus de redonner un teint éclatant, ce soin vise également à relancer la production naturelle de collagène responsable de l’élasticité et de la fermeté cutanée.

Le praticien utilise un produit composé d’acides. Ces derniers sont moins puissants lors d’un peeling doux et gagnent en intensité lors d’un peeling moyen et profond. Il est très important de s’adresser à un spécialiste, car du bon dosage du produit dépendra le résultat final. Une surdose peut endommager le visage.

Le mésolift :

Le mésolift est une technique qui vise à injecter un produit à base de vitamines, de minéraux et d’acide hyaluronique au niveau de certaines zones du visage. L’objectif est de rajeunir la peau, de la rendre plus éclatante et de prévenir les effets du vieillissement.

Chaque ingrédient utilisé dans le produit à injecter joue un rôle spécifique et c’est pour cela que la nature de ce cocktail est essentielle. Il n’y a pas de formule standard puisque chaque praticien le compose en fonction de l’état du visage de son patient et des attentes de ce dernier.

Non-invasive, le résultat procure un effet bonne mine immédiat et durable. Le praticien utilise ici de l’acide hyaluronique assez dilué d’où sa faible capacité à traiter les rides profondes. Il est toutefois possible d’utiliser une version plus gélifiante pour un effet bonne mine et des rides moins marquées.

 

La dermo-pigmentation :

Ce terme se réfère au maquillage permanent. La plupart des patients y fait appel pour redessiner les sourcils, mais pas que.

Cette technique aide aussi à camoufler des cicatrices ou à corriger des tatouages ratés. Dans les détails, cela consiste à injecter du pigment sous la peau. On utilisera des pigments éphémères ce qui signifie qu’ils vont s’atténuer petit à petit au fil du temps. Des retouches seront alors à prévoir, mais dans l’ensemble, la dermopigmentation donne de bons résultats.

Elle n’est pas seulement utilisée dans un cadre esthétique, puisqu’il est possible de l’utiliser dans un contexte réparateur. En cas de cicatrices résultants de brûlures au niveau des sourcils par exemple, la dermo-pigmentation va permettre de dessiner des sourcils pour améliorer les traits du visage.

L’injection d’acide hyaluronique :

L’acide hyaluronique est un produit naturellement présent dans le corps, mais dont la production chute avec l’âge. Cela explique pourquoi la peau perd sa fermeté, se relâche et donne naissance à des rides de plus en plus profondes.

Afin de remédier à cela, les injections d’acide hyaluronique sont une bonne solution. Une fois injectées sous la peau, les molécules de l’acide vont capter l’eau et se mettre à gonfler. En prenant du volume, elles vont automatiquement combler les rides profondes d’où la nécessité de l’injecter au sein des parties creuses du visage uniquement.

A part atténuer les rides, elles permettent aussi de redonner du volume au niveau des joues devenues trop creuses ainsi qu’au niveau des plis nasogéniens.

Le cap des 40 ans

Comment faire un soin de visage

Même si certains des soins cités précédemment peuvent encore s’avérer efficaces après 40 ans, les résultats peuvent laisser à désirer puisque le vieillissement est déjà plus avancé à partir de ce cap. Il faudra alors se tourner vers des soins plus radicaux tels que :

Le lifting non-chirurgical :

Le lifting suppose généralement un étirement de la peau avec section de l’excès cutané relâché. Avant le cap des 50 ans, une intervention aussi invasive n’est toutefois pas nécessaire puisqu’un lifting non-chirurgical peut encore suffire pour rajeunir le visage.

Cela consiste à injecter des produits de comblement au niveau de certaines zones du visage. Le but est de pousser ces produits à retendre la peau en surface, à l’hydrater en profondeur et à le rendre plus frais et plus jeune. L’injection d’acide hyaluronique peut ici être utilisée, mais après 40 ans, il vaut mieux se tourner vers d’autres produits plus efficaces tels que le botox.

Ce dernier a la capacité de paralyser les zones d’injection pendant un certain temps ce qui fait que sous son effet, les muscles et la peau vont lutter efficacement contre le vieillissement assez longtemps. Les rides seront alors moins marquées, la peau plus étirée et plus lisse et le visage plus frais.

Attention, la toxine botulique doit être manipulée par un spécialiste, car une surdose de produits peut engendrer des ratages très visibles au niveau du résultat.

Le PRP :

C’est un soin esthétique qui consiste à injecter du Plasma Riche en Plaquettes (PRP) au niveau de certaines zones du visage. L’objectif est de redynamiser la production de collagène et d’élastine afin de rajeunir la peau et de la rendre plus ferme.

Après les injections, la peau commence alors à s’étirer, à se raffermir et à se lisser. Les rides sont plus discrètes et la peau plus hydratée.

Pour que cette technique soit possible, le praticien doit d’abord prélever du sang sur le patient puis centrifuger le liquide. Il sera par la suite réinjecté sur le patient même ce qui réduit les risques de rejet étant donné que le sang n’est pas étranger à l’organisme du patient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *