Chirurgie de l’obésité : quelle technique choisir ?

(Mis à jour le: 18 octobre 2019)
Chirurgie de l’obésité : quelle technique choisir ?
3.2 (64%) 5 vote[s]

Aujourd’hui très sollicitée, la chirurgie de l’obésité permet aux personnes obèses de retrouver un poids normal. Cet univers regroupe diverses techniques qui s’avèrent toutes efficaces, mais nécessitent une forte motivation. En effet, au-delà de la perte de poids importante qu’engendrent l’intervention, les patients doivent se préparer, psychologiquement, aux suites opératoires et au nouveau mode de vie qu’ils doivent adopter à partir de là.

Le ballon gastrique

Cette intervention consiste à insérer un ballon au sein de l’estomac. Une fois mis en place, il sera ensuite rempli de sérum physiologique pour qu’il puisse occuper la majeure partie de l’estomac.

Résultat : le patient sentira la satiété en permanence et réduira automatiquement la quantité de nourriture avalée sans devoir trop se priver. La taille du ballon gonflé dépend de chaque patient et de la perte de poids escompté.

Le ballon gastrique procure divers avantages. Son insertion ne nécessite pas de chirurgie invasive et dure une quinzaine de minutes environ. C’est un système réversible puisque le ballon doit être retiré au bout de six mois. Durant toute la durée de son implantation, le patient adopte de nouvelles habitudes alimentaires plus saines. Une fois le ballon retiré et la perte de poids, il sera plus motivé à garder ce mode d’alimentation. Il est possible de porter un ballon gastrique avant une vraie chirurgie bariatrique.

Le ballon gastrique est idéal pour les patients dont l’IMC se situe entre 25 et 30. Pour les autres techniques, les patients doivent afficher un IMC supérieur à 40. Il est toutefois faisable de les envisager à partir d’un IMC supérieur à 35 si la personne souffre de maladies reliées à leur surpoids comme l’hypertension, l’arthrose, le diabète

Chirurgie de l’obésité

L’anneau gastrique

Cette chirurgie vise à installer un anneau en silicone autour de l’estomac. L’intervention se déroule sous coelioscopie et dure, en moyenne une heure et demie. L’anneau est relié à un boîtier que l’on place sous la peau du patient. Il peut alors resserrer ou desserrer l’anneau en fonction de ses besoins. Contrairement au ballon gastrique, l’anneau peut être gardé à vie ce qui permet une perte de poids durable. Il faut néanmoins tenir compte de la quantité de poids à supprimer.

Grâce à l’anneau, l’estomac est divisé en deux poches dont la première est plus petite et la seconde plus grande. Quand le patient mange, la petite poche se remplit en quelques bouchées et la satiété survient ainsi rapidement le poussant à cesser de manger.

L’avantage c’est que le patient n’a pas à trop se priver et en plus, il n’y a pas de malabsorption étant donné que les aliments suivent le circuit normal de la digestion. En général, les patients perdent jusqu’à 50 % de leur excès de poids suite à cette intervention.

Le sleeve gastrectomie

Cette technique est plus radicale puisque vise à retirer deux-tiers de l’estomac pour n’en garder qu’un tube longiligne. Le chirurgien effectue alors un agrafage sur toute sa hauteur afin de retirer la partie de l’estomac qui abrite la grande majorité des cellules gastriques. Une fois ces dernières réduites en nombre, l’estomac qui reste ne secrète qu’un taux minimal de ghréline, qui n’est autre que l’hormone de la faim. Malgré le caractère plus complexe de la chirurgie, celle-ci se fait sous coelioscopie.

Le sleeve gastrectome permet de perdre jusqu’à 65 % de son poids excédentaire. L’avantage c’est qu’il n’y a pas malabsorption et que la personne n’a pas à se priver de tout. Comme la taille de son estomac est réduite, elle réduira automatiquement la quantité de nourriture avalée sans ressentir de frustration alimentaire.

Chirurgie de l’obésité

Le bypass gastrique

Cette technique est la plus efficace en matière de chirurgie bariatrique. Elle permet effectivement de perdre plus de 75 %, voire 100 % de son poids excédent. Elle est réalisée sous coelioscopie et nécessite vraiment une forte motivation du patient.

L’intervention consiste à court-circuiter le circuit alimentaire en établissant un by-pass entre l’œsophage et l’intestin. Cela signifie que le patient verra sa quantité de nourriture se réduire automatiquement tandis que sa perte de poids se verra assez vite étant donné que l’organisme ne retient pas les nutriments sources de prise de poids. En effet, comme les aliments passent de l’œsophage à l’intestin, il n’y a pas de réabsorption au niveau de l’intestin grêle.

L’avantage, c’est que la perte de poids est énorme et durable, mais il faut savoir que cette méthode n’est utilisée qu’en dernier recours étant donné qu’elle génère quand même des carences à cause de la malabsorption générée. Aussi, il faut retenir que si le patient mange plus qu’il ne faut, il peut souffrir de diarrhées ou de vomissements. Cela va lui permettre, certes, de s’auto-corriger, mais il arrive qu’à un certain temps, cela devient lassant d’où la nécessité d’y être très bien préparé au niveau mental.

Comme le sleeve gastrectomie, le bypass gastrique est irréversible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *