Journée mondiale de la santé bucco-dentaire, édition 2019

(Mis à jour le: 15 mars 2019)
Journée mondiale de la santé bucco-dentaire, édition 2019
5 (100%) 1 vote

Tous les ans, cet évènement est célébré, mais il laisse perplexe étant donné que trois dates différentes sont planifiées à chaque fois à savoir :

  • Le 20 mars qui est considéré comme la « Journée Internationale de la santé bucco-dentaire »
  • Le 19 mai qui est considéré comme la « Journée Mondiale bucco-dentaire »
  • Le 12 septembre qui est considéré comme la « Journée Européenne bucco-dentaire »

Quelle est la vraie date ? Puisque ces trois évènements se déroulent depuis de nombreuses années, chacune de ces dates est à retenir. Pour les professionnels, le risque de disparité au niveau du public est à craindre, mais avec le temps, ils finiront par s’y habituer.

La campagne du 20 mars

Journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2019

La santé bucco-dentaire est au cœur de toutes les inquiétudes, car selon les dernières observations faites, le nombre de personnes qui va consulter leur dentiste baisse d’année en année. Une situation catastrophique puisqu’une bonne santé passe forcément par des dents saines.

La journée internationale de la santé bucco-dentaire veut alors rappeler, une fois de plus, au grand public que les dents doivent être bien soignées, bien entretenues et bien traitées. Cet évènement sera, une nouvelle occasion, d’encourager le monde à faire un contrôle annuel chez son dentiste même sans maux de dents. Il faut savoir que les dentistes ne font pas que soigner. Ils ont aussi pour rôle de prévenir les caries, les déchaussements de dents, … Sans consultation, ils ne peuvent toutefois rien faire.

Découvrez aussi:

En dehors de cette journée spéciale, l’Union Française de la Santé Bucco-Dentaire travaille en étroite collaboration avec l’Assurance Maladie pour que des millions d’enfants puissent bénéficier d’une consultation gratuite. Les élèves dans les classes de CP sont également régulièrement sensibilisés pour que la volonté d’aller chez le dentiste vienne d’eux et non plus de leurs parents, trop souvent surchargés de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *