Zoom sur les troubles du sommeil

Une mauvaise nuit de sommeil a directement un impact sur notre humeur le lendemain. Lorsqu’elles deviennent répétitives, elles vont avoir une incidence négative sur la santé et là, on peut parler de troubles du sommeil. Une personne sur trois est concernée en France et il ne s’agit pas forcément du même type, ce qui explique la différence entre les symptômes.

Les différents types de troubles du sommeil

Les différents types de troubles du sommeil
Quels sont les principaux troubles du sommeil ?

Toute perturbation de la durée ou de la qualité du sommeil peut être considérée comme un trouble du sommeil. Si vous dormez beaucoup trop, on peut aussi parler de trouble du sommeil. Les professionnels de santé parlent de quelques principaux types.

Les dyssomnies

On parle ici de troubles liés à un sommeil insuffisant, un sommeil de mauvaise qualité et non récupérateur. Dans la journée, la personne qui souffre de dyssomnie peut être fatiguée ou avoir une somnolence en journée. Chez certains sujets, ces troubles vont occasionner une irritabilité et des troubles de l’humeur. On parle d’insomnie chronique si ces perturbations durent plus de trois semaines, si la durée est inférieure à trois semaines, il s’agit d’une insomnie transitoire.

La dyssomnie est d’origine psychologique si c’est un événement stressant est à l’origine de ces perturbations de sommeil. Elle peut aussi être un effet secondaire de la prise de médicaments ou de la consommation d’alcool. L’insomnie organique est liée à des affections médicales, des troubles respiratoires du sommeil ou à des mouvements anormaux pendant la nuit. C’est de ce type de trouble du sommeil dont souffrent les personnes ayant des problèmes psychiques et pour eux, on parle d’insomnie psychiatrique.

Les parasomnies

Ce type de problème du sommeil concerne plus les enfants et les adolescents. Les parasomnies se manifestent par des réveils nocturnes qui ne perturbent pas pour autant le sommeil et qui n’ont pas d’importantes conséquences sur la vigilance de la personne dans la journée. On regroupe dans cette catégorie de troubles du sommeil le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les troubles du comportement pendant le sommeil paradoxal, l’énurésie nocturne et le bruxisme nocturne. Les parasomnies sont des affections bénignes et elles disparaissent avec l’âge.

Les hypersomnies

De cette appellation, vous avez compris que le trouble de sommeil est plus lié à l’excès de sommeil. L’hypersomnie se présente par une sensation d’avoir envie de dormir en permanence. Il peut même arriver que la personne s’endorme au beau milieu de la journée sans s’en rendre compte.

On distingue différentes formes d’hypersomnie dont la narcolepsie qui se traduit par un endormissement involontaire fréquent et une perte brutale du tonus musculaire sans perte de conscience. Elle peut aussi se présenter par des hallucinations hypnagogiques et des paralysies du sommeil. On parle d’hypersomnie idiopathique lorsqu’on a un temps de sommeil supérieur à 10 heures accompagné d’une somnolence diurne et ses siestes longues peu réparatrices. Certaines hypersomnies peuvent également être liées à des causes médicales comme des troubles endocriniens ou des maladies neurologiques dégénératives.

Les troubles du rythme circadien

On associe ces troubles à un décalage des horaires de sommeil et des moments d’éveil. Plus précisément, les troubles du rythme circadien sont un dysfonctionnement de l’horloge interne. Plusieurs éléments peuvent en être à l’origine dont les facteurs externes comme le jet lag ou les horaires de travail décalés, les facteurs internes comme l’endormissement tardif, ou l’endormissement et le réveil matinal précoce.

Les conséquences

Les conséquences de troubles du sommeil
Zoom sur les conséquences du manque de sommeil

On peut lire un peu partout que plusieurs mauvaises nuits de sommeil peuvent avoir des répercussions sur la vie professionnelle. Dans ce cas, elles vont se présenter sous forme de difficultés de concentration, des troubles de la mémoire, un risque d’erreur plus élevé et un manque de dynamisme. La personne qui souffre de troubles du sommeil peut être plus irritable et elle peut également présenter quelques difficultés relationnelles. Le manque d’énergie peut se ressentir dès un premier contact.

Les conséquences les plus importantes sont celles qui affectent la santé physique et mentale. Ces troubles du sommeil, s’ils ne sont pas traités, peuvent occasionner des troubles psychiques comme des sauts d’humeur et des troubles anxieux. Le sujet peut aussi être confronté à des troubles digestifs, des maux de tête, des risques cardiovasculaires et une prise ou une perte de poids.

Quand faut-il consulter ?

Si vous avez eu une ou deux mauvaises nuits, ce n’est pas forcément des troubles de sommeil et dans ce cas, vous n’êtes pas obligé d’aller consulter. Il arrive à tout le monde de mal dormir pendant un certain. Cependant, si ces deux nuits ont eu un impact important sur vos performances dans la journée, pensez à voir un professionnel de la santé. Ceci peut être une fatigue matinale, une somnolence, des troubles de la concentration et de l’attention dans la journée.

Troubles du sommeil traitement
Troubles du sommeil: que faire?

Le professionnel de santé pour le traitement des troubles du sommeil

Lorsque vous avez relevé quelques symptômes des troubles de sommeil, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant ou chez un médecin généraliste. Il pourra vous prescrire un traitement à base de médecine douce comme la relaxation ou la luminothérapie et vous donner quelques conseils pour mieux dormir. En traitement, on peut avoir recours à la psychothérapie et aux médicaments. Dans ce cadre, le patient sera rééduqué par rapport à l’hygiène du sommeil.

Le médecin généraliste peut aussi faire quelques examens pour déceler les causes de ces troubles du sommeil. En fonction des résultats, il pourra vous rediriger vers un spécialiste comme un cardiologue, un pneumologue, un psychologue psychiatre ou un sophrologue. Votre médecin peut aussi vous envoyer dans un centre du sommeil.

Pour traiter vos troubles du sommeil, vous pouvez également vous rendre directement dans un centre du sommeil. C’est une entité spécialisée dans le diagnostic et le traitement de ces troubles. Pour complémenter votre traitement, il est aussi conseillé de rejoindre le cercle des associations d’usagers et des groupes d’entraide mutuelle. Dans ces structures, on vous apportera plus d’informations, d’entraide et du soutien pour ces difficultés auxquels vous faites face.

Une pensée sur “Zoom sur les troubles du sommeil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *