Zoom sur la médecine traditionnelle chinoise

(Mis à jour le: 21 janvier 2020)

Lorsqu’on parle de médecine traditionnelle chinoise, on fait référence à l’acupuncture, mais ce n’est pas le seul outil thérapeutique de cette branche. Ce système médical est complet et a fait ses preuves depuis maintenant plusieurs millénaires. Dans ce dossier, nous allons faire un zoom sur ce sujet.

Les principes de cette médecine traditionnelle

Dans cette branche, le but est de trouver et de garder l’harmonie de l’énergie dans le corps et entre le corps et les éléments extérieurs. En médecine traditionnelle chinoise, la santé est présente lorsque l’organisme sait maintenir cette dynamique et c’est cette dernière qui l’aide à affronter les agressions, notamment les maladies.

De ce point de vue, on peut comprendre que l’équilibre de chaque individu est unique, car chaque organisme a une constitution particulière avec différents éléments qui interagissent. En MTC, on ne traite pas les symptômes comme en médecine mécaniste, mais on essaie de remonter à l’origine et on traite la personne de façon holistique.

Dans cette branche, on peut alors présenter quatre grands piliers dont :

  • Le corps humain qui a des principes et des mouvements identiques à ceux de la nature et des autres êtres vivants,
  • Le Qi, prononcé le « chi », qui est une force fondamentale, une énergie abstraite assurant la circulation des électrons dans les atomes et la multiplication des cellules,
  • La symbiose entre le Yin et le Yang, les deux forces complémentaires représentées dans le symbole Tao,
  • Les cinq éléments dont le feu, la terre, le bois, le métal et l’eau qui représentent les phénomènes liés à la nature et aux organes principaux du corps.
Les cinq éléments dans la médecine chinoise
– Les cinq éléments dont le feu, la terre, le bois, le métal et l’eau qui représentent les phénomènes liés à la nature et aux organes principaux du corps.

Les avantages de la MTC

Il est à noter que la MTC se base plus sur la prévention des maladies et l’entretien de la santé. Elle propose tout de même différents traitements pour les problèmes de santé, qu’ils soient ponctuels ou chroniques. Certes, la médecine traditionnelle chinoise est bien différente du système médical occidental que l’on a, mais elle reste cohérente et complète.

Ce système médical venant de la Chine offre un traitement sur-mesure. Même si on diagnostique le même symptôme chez deux sujets différents, ils pourront ne pas avoir le même traitement, car les causes peuvent être différentes. Lorsqu’on parle de causes ici, on fait référence à l’origine du déséquilibre de l’énergie. On peut proposer au deux sujets des séances d’acupuncture, mais les outils complémentaires peuvent être variables dans le but d’atteindre l’équilibre.

Si on se tourne vers la médecine traditionnelle chinoise, on ne devra pas se soucier des effets secondaires des médicaments venant des laboratoires pharmaceutiques. En effet, dans cette branche, les médicaments sont remplacés par les racines et les écorces d’arbres ainsi que les plantes médicinales. Ils sont par la suite complétés par des pratiques naturelles.

Son champ d’application

Il est difficile de définir les limites de cette médecine traditionnelle, car elle traite les déséquilibres physiologiques et psychologiques. On peut y avoir recours pour traiter les douleurs physiques comme les maux de ventre, l’asthme, les bronchites, la sinusite, les douleurs musculaires et articulaires. Un professionnel de ce domaine peut même proposer des soins pour soigner les troubles hormonaux, les troubles neurologiques et les troubles cutanés.

Aussi in croyable que cela puisse paraître, la MTC peut résoudre les problèmes d’eczéma ou d’acnée. La MTC peut aussi être efficace pour soulager l’anxiété, les problèmes de sommeil et l’angoisse.

Les cinq pratiques de la médecine traditionnelle chinoise

Pour arriver à l’équilibre, la MTC utilise différents outils thérapeutiques dont l’acupuncture. Il ne faut pas non plus oublier la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise, le massage Tui Na ainsi que les exercices énergétiques dont le Qi Gong et le tai-chi.

L’acupuncture

C’est sans doute la technique la plus populaire de cette branche. Pour garder la circulation optimale de l’énergie dans l’organisme, on stimule certains points du corps à l’aide d’aiguilles. Cette pratique ne présente aucun danger pour le patient. Au-delà des petites piqûres qu’on reçoit, c’est une invitation à vivre en accord avec l’environnement. Il est à noter également qu’en acupuncture, on peut utiliser d’autres outils comme la moxibustion et les ventouses.

L’acupuncture
Les 5 pratiques de la médecine chinoise.

La diététique chinoise

Le principe de cette diététique repose sur l’écoute des besoins corporels et mentaux en prenant compte de l’énergie qu’elle fournit par la suite. Dans cette thérapie, on prend les produits de la nature, notamment des produits de saison, des produits naturels et bios et des produits venant de sa région. Si on ne se réfère pas aux aliments à prendre, la diététique chinoise se fixe aussi une règle principale : manger est un acte de conscience pour soi, pour son entourage et pour notre environnement. Pour ce faire, on doit s’accorder le temps pour un repas et ce, dès sa préparation.

La pharmacopée chinoise

Dans cette pratique, on utilise les plantes médicinales qui ont des pouvoirs préventifs et curatifs. Parmi les plantes les plus utilisées en pharmacopée chinoise, on peut citer l’anémone chinoise, l’angélique chinoise, le concombre chinois, le févier de Chine, le lyciet de Chine, la mauve chinoise et le buplèvre chinois.

Il peut aussi arriver qu’on ait recours à des infusions comprenant des extraits animaux ou minéraux. On dit même que la pharmacopée est plus puissante que l’acupuncture pour entretenir ou restaurer la santé.

Le massage Tui Na

Le massage Tui Na
Massage Tui Na, un massage thérapeutique chinois.

En médecine traditionnelle chinoise, les massages sont de vrais outils médicaux. On peut distinguer différents massages, mais celui qui se démarque est le massage Tui Na. Tui veut dire « pousser » et Na « saisir ». De ces significations, on peut comprendre les types de manipulations qui se basent sur la pression, la mobilisation et le pétrissage. Pendant la séance, on rétablit la circulation de l’énergie vitale en visant les points d’acupuncture.

Les exercices énergétiques

Certes, on parle d’ «exercices énergétiques », mais les mouvements sont plus doux et sont pratiqués relatifs à la respiration, la relaxation et au focus mental. Dans ce système de la MTC, le Qi Gong et le Tai Chi sont les principaux exercices. Pour le Qi Gong, on travaille plus sur la respiration et les mouvements sont extrêmement lents pour identifier et maîtriser le « Qi » par le corps. Le Tai Chi comprend plus des gestes exécutés avec vitesse et dans le cadre de la médecine traditionnelle chinoise, on fait un enchaînement de plusieurs mouvements.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *