Tout savoir sur l’ovulation

Pour maximiser la réussite de la conception, vous devez déterminer votre date d’ovulation. L’ovulation se produit lors du 14ème jour avant les règles. Vous le savez sans doute, mais ce 14ème jour n’est valable que si vous avez un cycle fixe de 28 jours, ce qui n’est pas forcément votre cas. Alors comment savoir le moment propice pour concevoir ? Que se passe-t-il exactement pendant cette période d’ovulation ? On vous dit tout dans ce dossier.

L’ovulation, c’est quoi exactement ?

Une femme, dès sa naissance, stocke plusieurs centaines de milliers de follicules ovariens, ce qui fait des milliers d’ovules potentiels. Toutefois, entre la naissance et la puberté, elle perd une grande partie de ces follicules ovariens, car ils meurent. A la puberté, elle n’a plus que 300 000 à 400 000 follicules ovariens. Chaque mois pendant la période entre la puberté et la ménopause, c’est une vingtaine de follicules qui est sélectionné pour être mûri sous l’action de l’hormone folliculo-stimulante. Chaque follicule renferme un ovocyte et seul le follicule dominant va poursuivre le processus de maturation. A maturation, avec l’action de l’hormone lutéinisante, le follicule mûr se rompt et libère l’ovocyte. C’est cette libération de l’ovocyte qu’on appelle l’ovulation.

Lire aussi – Grossesse : la canicule peut engendrer un accouchement précoce

Que se passe-t-il avant et après l’ovulation ?

Sachez que le cycle menstruel comprend deux phases dont la phase folliculaire ou pré-ovulatoire et la phase lutéale ou post-ovulatoire. Nous allons voir de plus près ces deux phases pour mieux comprendre ce qui se passe avant, pendant et après l’ovulation. Pour ce cas, considérons un cycle menstruel avec 28 jours.

tout-savoir-sur-l-ovulation

La phase folliculaire ou pré-ovulatoire

C’est la période qui s’étale du premier au quatorzième jour du cycle menstruel. Elle commence par l’élimination de la muqueuse utérine, ce qui fait que la femme va avoir ses règles. Elle peut les avoir entre deux et sept jours, mais en moyenne, les règles font cinq jours. La phase folliculaire se poursuit avec la sélection et la maturation du follicule ovarien qui dure sept jours. En parallèle avec cette sélection et maturation du follicule, les ovaires produisent des oestrogènes, ce qui va rendre la glaire cervicale plus fluide, translucide, aqueuse et alcaline et ce qui va épaissir la paroi utérine.

Au bout de ses sept jours, on aura l’ovulation : le follicule va se rompre et libérer dans la trompe de Fallope l’ovule. Cette dernière est donc prête à être fécondée par un spermatozoïde seulement pendant 12 à 24 heures. Si le couple a eu des rapports sexuels dans les 42 ou 72 heures précédant l’ovulation, l’ovule devrait être fécondé.

A découvrir également – Fertilité : quand la grossesse tarde à s’annoncer

La phase lutéale ou post ovulatoire

Elle va de l’ovulation jusqu’au premier jour des règles, autrement dit du 14ème jour au 28ème jour. Même si l’ovulation se produit, une partie du follicule reste attaché à l’ovaire. C’est le corps jaune. Il secrète de la progestérone pour épaissir aussi la paroi de l’utérus.

Si l’ovule a été fécondé, c’est le début d’une grossesse. La cellule œuf qui est en train de prendre place dans l’utérus envoie des signes aux ovaires pour continuer la production des hormones. Si l’ovule n’a pas été fécondé, le corps jaune diminue la production de la progestérone et la sécrétion des oestogènes régresse également. Ceci va entraîner l’élimination de la muqueuse de l’utérus et le début d’un nouveau cycle.

Ceci pourrait également vous intéresser – Les choses à éviter durant la grossesse

Déterminer la date de l’ovulation

Toutes les femmes ne sont pas identiques et leurs cycles menstruels n’ont pas la même durée. De ce fait, en théorie, on peut placer la date de l’ovulation :

  • Au 14ème jour pour une femme avec un cycle normal de 28 jours,
  • Au 21ème jour pour une femme avec un cycle long de 35 jours,
  • Au 8ème jour pour une femme avec un cycle court de 22 jours.

Il est à rappeler que ces dates ne sont que des estimations théoriques et il y a aussi des femmes qui n’ont pas de cycle de 28, de 35 ou de 22 jours. Pour avoir la date de l’ovulation, vous pouvez donc avoir recours à d’autres méthodes.

Dossier – Les hormones qui aident les femmes !

tout-savoir-sur-l-ovulation

La méthode Ogino ou la courbe de température

Pour cette méthode, on se réfère aux changements physiologiques qui se produisent pendant le cycle menstruel. Pendant la phase post-ovulation, lorsque le corps jaune produit de la progestérone aussi minime que soit la sécrétion, la température corporelle augmente de quelques dixièmes de degrés. Votre température peut alors être à plus de 0,3 à 0,6°C. C’est ce qu’on appelle le plateau thermique. S’il n’y a pas eu de fécondation, vous devez normalement avoir vos règles et votre température devrait chuter.

Pour connaître la date d’ovulation, vous devez prendre votre température tous les jours au même moment. L’idéal est de le prendre le matin et d’utiliser le même thermomètre. L’ovulation devrait se situer le jour précédent le plateau thermique. Il faut tout de même prendre en compte que certains facteurs peuvent avoir un impact sur votre température corporelle, notamment la prise de médicament, les troubles de sommeil ou la consommation d’alcool. La méthode Ogino reste donc assez imprécise. Il est à souligner aussi qu’elle n’est valable que pour les femmes qui a des cycles réguliers.

Le test d’ovulation

Pour ne pas rater son jour d’ovulation, vous pouvez aussi avoir recours au test d’ovulation. Ce dernier est en vente libre dans les pharmacies. Il sert à détecter dans les urines la présence de l’hormone lutéinisante qui déclenche l’ovulation. Lorsque cette hormone est présente, l’ovulation devrait se produire dans normalement 24 à 48 heures plus tard. L’avantage de ce test réside dans sa fiabilité et sa facilité d’utilisation. Il faut tout de même faire le test au même moment de la journée.

Comme vous n’allez pas faire le test d’ovulation tous les jours pendant tout le cycle menstruel, il est recommandé de commencer son utilisation au dixième jour si vous avez un cycle de 28 jours. Pour la date de début d’utilisation, les médecins conseillent de retrancher 16 à 18 jours à la durée du cycle. Si vous avez un cycle régulier, le retranchement doit être plus court pour ne pas rater l’ovulation.

Dossier – La fertilisation : Qu’est-ce que c’est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *