Tout comme nous, nos dents peuvent aussi bien vieillir

(Mis à jour le: 19 février 2019)
Evaluer cet article

Lorsque l’âge avance, nos dents vieillissent tout autant. Néanmoins, il est possible de préserver ce capital et de faire encore que les dents vieillissent bien. Cela commence par une consultation régulière chez le chirurgien-dentiste, à raison d’une fois dans l’année au moins. Celui-ci va effectuer des traitements classiques, comme le détartrage ou la surveillance des caries et nous prodiguer des conseils pour une bonne hygiène bucco-dentaire et pour adopter une alimentation saine et équilibrée. En effet, ces deux facteurs sont les éléments-clés dans la santé bucco-dentaire. Le Congrès de l’Association dentaire française (ADF) a choisi entre autres ce thème que l’opinion Way a mis en avant. Celui-ci révèle également que plus de 30% des français de plus de 40 ans ne sont pas allés chez le dentiste au cours des 12 derniers mois.

L’Etat bucco-dentaire évolue avec l’âge

L’état de nos dents et les fonctions qui nous permettent de mastiquer peuvent se dégrader au fil des années. Les lésions bucco-dentaires provoquent une perturbation dans la nutrition, à cause des douleurs ou de l’inconfort. D’autre part, les structures buccales sont fragilisées et le coefficient masticatoire diminue. Lorsqu’il y a des sites douloureux et suivant le nombre de dents, l’état bucco-dentaire du patient âgé est influé. Le suivi régulier est indispensable à deux titres : préserver le capital dentaire et le capital santé chez les personnes âgées. Ainsi, quel que soit l’âge, une surveillance régulière est indispensable.

Nutrition et sphère buccale

soins dentaires

Les fonctions sensorielles et mécaniques ont un impact sur la qualité de nutrition, le bon fonctionnement de la digestion et le plaisir de manger. Ainsi, quand la santé bucco-dentaire est altérée chez une personne âgée, cela peut avoir de grandes conséquences et perturber de manière  somatique, influer sur l’état psychologique et sur les relations.  C’est une sorte de spirale qui mène à la dénutrition. Lorsque notre sphère buccale est altérée, il y a souvent un certain déséquilibre du point de vue nutritionnel et la situation se dégrade davantage avec celle de la santé bucco-dentaire.  La dentition est à la fois un facteur qui participe activement à notre capacité à se nourrir et un facteur de lien social.

La préservation du capital santé passe par celle du capital dentaire. Pour cela, il faut veiller à une alimentation adaptée, une bonne hygiène bucco-dentaire et un suivi régulier avec les soins dentaires qui s’imposent.  La prise en charge des pathologies de la sphère buccale en lien avec l’âge est tout aussi importante : il peut s’agir de la sécheresse buccale qui provoque des douleurs et peut rendre le port de prothèses invalidant. Pour y remédier, il est possible de recourir aux substituts salivaires qui accompagnent le moment de la nutrition. D’autre part, il y a les douleurs liées aux caries.

D’après l’UFSBD, chez le patient âgé, la prise en charge en odontologie aboutit au bon maintien de la fonctionnalité de l’appareil manducateur, ce qui participe à une bonne alimentation. D’autre part, il faut dépister le plus tôt possible les  premiers signes de malnutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *