Santé senior : se vêtir et se dévêtir lorsqu’on perd l’autonomie

(Mis à jour le: 1 mars 2019)
Santé senior : se vêtir et se dévêtir lorsqu’on perd l’autonomie
5 (100%) 1 vote

Même lorsqu’on est âgé, pouvoir se vêtir et se dévêtir seul est important pour garder un peu d’intimité et d’orgueil. Il est donc important d’aider au maximum nos aînés à s’habiller ou se déshabiller seul, dans la limite du possible, même lorsqu’ils commencent à perdre leur autonomie.

Pourquoi se vêtir et se dévêtir seul est-il important ?

Pour une question de pudeur, d’intimité et d’indépendance. Même si la personne âgée commence à perdre ses sens, il est important de la laisser le plus d’indépendance possible pour qu’elle ne perde pas confiance en soi. En effet, le fait de pouvoir faire quelque chose par elle-même est primordiale pour le bien-être des seniors et à plus forte raison lorsqu’il s’agit de s’habiller ou de se déshabiller.

Quels sont les avantages à les laisser se vêtir ou se dévêtir seuls ?

  • Cela aide à leur maintien et à leur stabilité psychologique.
  • Cela leur permet de ne pas oublier les règles les plus élémentaires de la vie quotidienne.
  • Cela freine l’évolution de la perte d’autonomie.

Pour ce dernier cas, il faut alors mettre à la portée de la personne ses vêtements, lui laisser tout le temps nécessaire à son habillement ou déshabillement (évitez de la brusquer), lui demander les vêtements qu’elle souhaite porter pour telle ou telle occasion, ne l’aider qu’en dernier recours, respecter ses choix, …

Découvrez aussi :

Qu’est-ce qui pourrait les pousser à ne plus pouvoir se vêtir seul ?

Santé senior

Plusieurs facteurs peuvent les pousser à ne plus pouvoir se vêtir ou se dévêtir seuls. Ces facteurs peuvent être classés en trois catégories à savoir :

Au niveau physique

Lorsqu’on vieillit, la stature change, l’endurance physique diminue, l’inconfort apparaît, les douleurs physiques nous accompagnent au quotidien … Ces facteurs peuvent être liés à une maladie spécifique comme peuvent tout simplement représenter les signes de la vieillesse. Dans tous les cas, ils entraînent quelques difficultés à se déplacer, à faire du sport et même à se vêtir et se dévêtir. Il faut effectivement souligner que pour faire ces actes, qui nous paraissent simples durant la jeunesse, il faut avoir de l’équilibre, de la force dans les bras et les jambes, de la dextérité et une certaine organisation. Bref, des caractères que l’on ne retrouve plus forcément chez la personne âgée.

Au niveau psychosocial

Ce sont nos capacités cognitives qui nous permettent de nous habiller et de nous déshabiller, d’effectuer ces actes correctement et dans l’ordre, de choisir nos vêtements au quotidien, de réaliser certaines tâches complexes comme fermer une fermeture ou des boutons, … Lorsque ces capacités sont détériorées avec l’âge, le besoin de se vêtir seul est encore plus fort.

Ainsi, pour accompagner les seniors ayant des problèmes de mobilité dans ce domaine, il faut leur permettre de choisir seul leurs vêtements et d’agir seul, dans la limite de leurs possibilités. Il ne faut intervenir que lorsque la personne n’y arrive vraiment pas. Il faut aussi la laisser faire sa toilette seule si elle le peut encore, prendre compte de ses habitudes vestimentaires au quotidien (jour/nuit), accepter son style vestimentaire et surtout, toujours respecter la pudeur et son intimité.

Si par exemple, la personne ne peut vraiment pas faire sa toilette seule, envoyez un aidant homme si la personne âgée est un homme et un aidant de sexe féminin si la personne dépendante est une femme. Aussi, veillez à ce que toutes les portes soient fermées lorsque vous l’aidez à faire sa toilette pour qu’elle garde le peu d’intimité qu’il lui reste.

En ce qui concerne le choix des vêtements, il faut essayer de faire comprendre à la personne les matières qui lui conviendront et les styles qu’elle devrait choisir. Par exemple, opter pour des matières souples, confortables et aérées pour avoir un certain confort tout au long de la journée.

Au niveau environnemental

L’environnement peut être un frein à leur indépendance pour se vêtir ou se dévêtir seul. De ce fait, il faut s’assurer que l’environnement est sécuritaire et fonctionnel. Il faut par exemple penser à mettre ses vêtements à sa hauteur et sur un meuble de rangement accessible et bien visible. Il faut aussi équiper le lieu de barres d’appui et y installer un bon éclairage pour que la personne puisse bien se voir dans le miroir.

Il existe aussi d’autres formes d’aides techniques pour aider vos résidents ou votre proche âgé dans le processus de l’habillement et déshabillement.

Lire aussi :

Comment choisir les vêtements ?

Avant d’acheter quoi que ce soit à votre proche âgé, il faut avoir en tête que son corps n’est plus ce qu’il était avant, car est plus fragile et vulnérable à commencer par sa peau.

Le choix des matières

Lorsque vous souhaitez lui acheter des vêtements, pensez alors à opter pour des matières douces, respirantes, confortables et saines. Pour ce faire, il faut éviter :

  • tout ce qui peut entraîner une allergie comme les mohairs ou les tweeds
  • les matières glissantes comme la soie et qui n’est pas forcément confortable
  • les matières rugueuses comme le jean
  • les textures irritantes comme la laine ou le nylon
  • les matières contenant des additifs comme les tissus antistatiques

Au contraire, il faut privilégier le coton, le jersey de coton, la flanelle, le nylon brossé, …

Le style vestimentaire

Sport

Il faut que les vêtements soient bien respirants pour que la personne âgée se sente bien dedans. Qu’il fasse froid ou chaud, prenez des articles qui lui permettront de rester à la bonne température c’est-à-dire ni trop chaud ni trop froid. Les vêtements rigides sont aussi à éviter, car ne facilitent pas les mouvements.

Ensuite, prévoyez des vêtements bien à leur taille pour éviter les petits désagréments comme le pantalon qui tombe, les robes de chambres trop larges pouvant s’accrocher quelque part, … Il faut que ces articles leur inspirent à la fois élégance et sécurité. Les vêtements trop longs ou trop amples pourraient favoriser les chutes donc à proscrire. Toutefois, il faut aussi éviter les vêtements trop serrés qui ne sont pas du tout confortables. L’idéal serait d’opter pour des vêtements ni trop grands ni trop moulants.

De même, des chaussures trop larges ou glissantes ne donnent pas beaucoup d’équilibre donc mieux vaut les éviter. L’idéal serait de lui acheter des chaussures à talons plats et à semelles antidérapantes, car on ne sait jamais sur quoi la personne pourrait marcher.

Les vêtements adaptés à la perte de mobilité

Il faut savoir qu’à un certain degré de dépendance, s’habiller comme on avait l’habitude auparavant ne sera plus possible. À ce stade, il faudra alors se tourner vers les vêtements adaptés à cet état de dépendance.

Parmi ces vêtements, on cite par exemple les soutiens-gorge qui se ferment/s’ouvrent par un système de fermeture à l’avant, les vêtements se fermant par des bandes velcro au lieu de fermeture ou boutons, un cordon aux zips pour tirer facilement dessus, des tops avec des ouvertures totales au niveau des manches, des ceintures élastiques , des chaussures dotées de larges ouvertures, des pantalons avec des possibilités d’ouverture au niveau des jambes, des coutures discrètes pour ne pas blesser, …

Ces vêtements spécifiques sont de plus en plus nombreux sur le marché donc il sera facile d’en trouver. Il est aussi possible d’en commander sur mesure auprès des couturières de la région.

Les aides techniques rattachés aux actes se vêtir/se dévêtir

Il existe également sur le marché des aides techniques pour faciliter les actes se vêtir/se dévêtir. Ces petites astuces pourront aider les personnes âgées à conserver plus longtemps leur indépendance dans ces actes quotidiens. Parmi les aides les plus recommandés, on cite les bijoux à fermoirs aimantés, les enfile-collants/bas/chaussettes, les enfile-boutons, les lacets élastiques afin d’enlever les chaussures sans devoir se baisser pour ouvrir les lacets, la pince de préhension lorsque la personne n’a plus assez de force dans sa main, les enfile-culottes qui permettent de ramener la culotte jusqu’au niveau des genoux afin d’éviter de se baisser, les chausse-pieds à long manche pour ôter facilement les chaussettes sans avoir à se baisser, …

Ces petites aides techniques sont très pratiques au quotidien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *