Odeurs corporelles causés par la transpiration

(Mis à jour le: 2 février 2019)
Odeurs corporelles causés par la transpiration
4 (80%) 1 vote

Chacun possède son propre odeur corporelle, qu’elle soit attirante ou repoussante. Les odeurs corporelles liées à la transpiration sont naturellement plus persistantes et pas toujours avantageuses. Elles causent plus de gênes qu’autres choses. Comment dans ce cas-là s’en débarrasser ?

Que sont les odeurs corporelles?

Tout d’abord, il faut comprendre que la sueur est inodore. Elle se compose principalement d’eau, de sels, de protéines et d’huiles, ce qui fait qu’elle n’a ni odeur, ni couleur.

Mais les odeurs que l’on dégage quand on transpire viennent des bactéries, ce sont ce qu’on appelle « odeurs corporelles ». Comme notre corps possède plus d’un million de bactéries qui aide à la protection de notre peau, celles-ci se développent plus particulièrement dans les régions humides comme sous les aisselles par exemple. Elles se nourrissent exclusivement de nos sueurs et produisent des sécrétions qui dégagent une forte odeur. De là est né l’odeur corporelle, elle se manifeste dès l’adolescence.

Les odeurs corporelles se divisent en deux catégories, « les odeurs primaires » qui sont naturelles non dû à une maladie. Elles se manifestent sous les aisselles, à l’aine, aux pieds, sous les seins pour la plupart des femmes à forte poitrine. Elles sont génétiques et sont propres à chaque personne. …

Et il y a « les odeurs secondaires » qui sont causées par des maladies ou par un agent externe, ce sont les odeurs un peu inhabituelles avec un soupçon fruité, sucré, acide, pourrie,…Bref, toutes les odeurs qu’on ne peut pas identifier. Elles peuvent aussi être dû à une nourriture épicée : de l’ail, des oignions, du piment.

D’où viennent les odeurs corporelles ?

Odeurs corporelles causés par la transpiration

La plupart des provenances des odeurs corporelles résultent de la transpiration. Cependant, il existe d’autres facteurs bien plus importants comme :

  • Le manque d’hygiène corporelle : quand on ne se nettoie pas quotidiennement dans les endroits où on transpire le plus : aux aisselles, aux pieds, dans les parties intimes,…
  • Une alimentation épicée ou non équilibré : quand il y a trop d’épices, trop de gras, trop de sucre,…
  • Une situation stressante peut causer de la transpiration qui entraîne les mauvaises odeurs.
  • Une maladie de peau
  • La prise de médicament durant un traitement quelconque
  • Une exposition trop longue au soleil ou dans un lieu à la chaleur étouffante.
  • La menstruation chez les femmes.

Bref, toutes sortes de choses peuvent être à l’origine des odeurs corporelles. Mais les plus touché par ce phénomène sont les ados, car à cause de la puberté, les hormones s’affolent et les glandes sudoripares sont perturbées.

Quelles sont les conséquences de ces odeurs corporelles ?

Une mauvaise odeur corporelle ne présente aucun danger pour la santé, sauf si elle est causée par une maladie. Cependant, même si cela ne paraît pas grave du point de vue médicale, cela peut s’avérer gênant et embarrassant pour celui ou celle qui la porte. Rien de mieux qu’une odeur repoussante pour saper sa confiance en soi et gâcher sa journée.

Cela peut même prendre la forme d’une pathologie, l’hyperhidrose. Elle concerne une personne sur quatre, se manifeste surtout sous les aisselles, sur la paume de la main, sur la plante des pieds ou même au visage. Elle a des répercussions assez graves au niveau psychologique chez certaines personnes. Cela peut se manifester par un sentiment d’inconfort causé par l’humidité permanente et les mauvaises odeurs persistantes de la transpiration.

La personne qui la subit risque de ressentir un mal être profond qui la fait s’isoler du reste du monde et lui fait peu à peu perdre tout estime de soi.

Scientifiquement, l’hyperhidrose est liée au stress d’être confronter à la société en étant différent.

Physiologiquement, l’hyperhidrose peut favoriser la déshytratation, la formation des boutons de chaleur, des mycoses, des verrues plantaires, des dermites de contact, de l’eczéma, d’engelures,…

Comment soigner les odeurs corporelles liées à la transpiration?

odeurs

On beaucoup de choix en termes de traitement contre la transpiration ou contre les odeurs corporelles dérangeantes, voici quelques astuces à appliquer quotidiennement :

  • Choisir une alimentation adaptée : ne pas consommer d’alcool, de tabac ou d’aliment contenant de la caféine ainsi que de la nourriture épicé car tout cela favorise la transpiration.
  • Faire sa toilette une à deux fois par jour en utilisant un savon doux à ph neutre et bien se sécher ensuit pour éviter la macération qui conduira à la production des mycoses.
  • Porter des vêtements appropriés comme des vêtements amples, faits en fibre naturelle comme le coton, le lin ou la laine.
  • Eviter les vêtements à tissu synthétique.
  • Changer de chaussettes deux à trois fois par jour et n’utiliser que ceux en cotons.
  • Mettre des chaussures en cuir ou en toile plutôt que celles en plastique.
  • Utiliser des protections adhésives pour les aisselles.
  • Utiliser des absorbeurs d’odeurs pour diminuer cellles contenues dans les chaussettes et les chaussures.
  • S’épiler régulièrement pour évider l’adhésion des sueurs aux poils.
  • Utiliser une technique pour maîtriser son stress.
  • utiliser un déodorant ou un anti-transpirant.

Quelles sont les gestes à adopter pour soigner l’hyperhidrose?

Le minimum des gestes à adopter au quotidien pour éviter les fortes odeurs corporelles dû à l’hyperhidrose sont :

  • Savoir se détendre : il faudra apprendre à gérer ses émotions, principales sources de sueur en utilisant des techniques de relaxation.
  • Soigner son alimentation en bannissant les aliments contenant de la caféine, de l’alcool, et les épices.
  • Bien se sécher après la douche car l’humidité favorise la production des bactéries.
  • Aérer ses pieds en changeant de chaussettes et de chaussures plus d’une fois dans la journée.
  • Utiliser des anti-sudorifiques inodores qui diminue la transpiration.

Quelles sont les remèdes de grands-mères contre les odeurs corporelles ?

Voici quelques remèdes de grands-mères pour les adeptes de médecines traditionnelles et naturelles :

  • Le citron : coupez-le et frottez en une moitié sur vos aisselles pour neutraliser les odeurs et pour réguler la production de sueur.
  • La réglisse a des vertus antibactériennes et peut s’utiliser de multiples façons.
  • La tomate : un demi-litre de jus à verser dans l’eau de son bain.
  • Le vinaigre de vin, efficace pour limiter la transpiration mais dégage quand même une odeur moins forte que la sueur mais néanmoins perceptible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *