Les secrets de la longue vie des Okinawaïens

(Mis à jour le: 3 janvier 2019)

Okinawa est une petite île au large du Japon. Depuis des années, les habitants de cette île ont la plus longue espérance de vie au monde et cela a suscité la curiosité des scientifiques. Plusieurs études ont alors été menées pour déceler les secrets de cette longévité exceptionnelle et l’une d’elle date de 1975. Le Professeur Makoto Suzuki est l’un des scientifiques à s’être intéressé à la longévité des Okinawaïens. En 1976, il quitte Tokyo pour aller enseigner sur l’île et ce qu’il y découvre dépasse son imagination.

En effet, à Okinawa, il a été grandement surpris de la santé des personnes âgées. C’est dans les villages de l’île qu’il a notamment croisé des nonagénaires grimpant avec adresse aux arbres fruitiers, des octogénaires encore très dynamiques et même des centenaires qui vivaient encore à domicile et pouvaient encore jardiner. Des situations inexistantes dans le reste du monde, car à partir de 70 ans, les personnes âgées commencent normalement à se reposer et c’est également autour de cet âge qu’apparaisse les maladies liées à la vieillesse telles que les démences, les cancers, les AVC, les maladies coronariennes, … Des maladies qu’on ne retrouve pourtant que très rarement sur Okinawa.

la longue vie des Okinawaïens

Face à ces phénomènes, le Professeurs s’est aussi lancé dans une étude concernant l’état de santé des nombreux centenaires qui vivent encore sur l’île. Comme les autres scientifiques avant lui qui ont tenté de donner une explication rationnelle à ce fait, il a aussi été éberlué par les résultats trouvés.

Découvrez les meilleures plantes médicinales

En effet, la longévité des Okinawaïens ne repose ni sur des cultes obscures ni sur des traitements médicamenteux, mais c’est bel et bien leur mode de vie qui favorise leur bonne santé malgré leur grand âge. On pourrait certes dire que leur patrimoine génétique y joue un rôle, mais seulement minime, car lorsque les habitants émigrent vers d’autres pays, ils vivent moins longtemps que ceux qui sont restés sur l’île. Leur mode de vie traditionnel, leur alimentation et leurs petites habitudes au quotidien sont donc les secrets de cette espérance de vie. Parmi eux, on cite :

  • Boire beaucoup de thé : le thé est la boisson principale des Okinawaïens dont celui au jasmin. Arrivés à un certain âge, les personnes âgées en boivent beaucoup à longueur de journée. C’est même l’occasion pour eux de se retrouver entre amis ou en famille. Sachez que le thé regorge de flavonoïdes et d’antioxydants puissants et ce, que vous le buviez chaud ou froid. N’hésitez donc pas à en boire à profusion tous les jours.

 

  • Une vie sociale soudée : sur l’île d’Okinawa, les habitants sont très soudés. Ils s’entraident entre eux et à un âge avancé, les gens aiment se retrouver tous les jours pour le plaisir d’être ensemble avec du thé ou non. Selon les scientifiques, ce lien très fort et le sentiment d’appartenance à une communauté est un des secrets de leur longévité.

 

  • Une vie active en permanence : les activités physiques améliorent notre santé. Sur l’île, même les personnes âgées ou à la retraite restent actives et ils n’hésitent pas à réaliser des tâches lourdes au risque de se fatiguer. Ils font de la marche au quotidien et des exercices physiques pour garder la souplesse et la résistance de leurs corps.

 

Lire également – Menu du jour : les 10 aliments à manger au quotidien

 

  • Fuir le stress et avoir une pensée positive dans toutes les situations : contrairement à nous qui vivons dans un univers stressant, bruyant et frénétique, les habitants d’Okinawa jouissent d’un cadre de vie plus calme et plus tranquille. Toutefois, ajouté à cela, ils s’adonnent au quotidien à des travaux de méditation et de réflexion ce qui les met à l’abri du stress. Loin du stress, leur système immunitaire reste coriace et le vieillissement reste dans une salle d’attente. Le fait que les personnes âgées restent continuellement en contact avec les plus jeunes contribue également à leur donner une pensée positive pour l’avenir.

Okinawaïens

 

  • Prévenir que guérir : en effet, les Okinawaïens font beaucoup plus attention à leur santé. C’est pour cela qu’ils font des dépistages réguliers afin de prévenir les différentes maladies qui peuvent les atteindre. À la différence de notre système de santé, les dispensaires sur l’île sont très nombreux, attentionnés et pas chers. Certains dépistages sont même gratuits. Dans le cas où les habitants veulent faire un bilan IRSA, c’est leur assurance maladie qui prend tout en charge.

 

  • Connaître son « Ikigai » : l’Ikigai peut se traduire par « raison d’être ». Les habitants de l’île ont donc tous un Ikigai et c’est ce qui leur permet d’avancer sûrement. Pour trouver sa raison d’être, un travail de réflexion s’impose et cela, les habitants ont en l’habitude. Chaque jour, ils ont donc une bonne raison de continuer à vivre et cela leur apporte joie, bonheur et satisfaction.

 

  • Respecter le « Hara Hachi Bu » : cela signifie manger à 80 % de sa faim. En effet, les Okinawaïens ont pris pour habitude de manger à 80 % de leur faim contrairement à nous qui mangeons à notre faim. Ils ne remplissent jamais leur estomac à 100 % et cela contribue à leur longévité d’après les études des scientifiques.

 

  • Manger des aliments à faible calorie : les habitants d’Okinawa privilégient les aliments colorés et riches en fibres. Autrement dit, leur alimentation se compose majoritairement d’aliments faibles en calories, mais riches en nutriments. Ils ne mangent que très peu de viande.

Lire aussi – Santé des seniors : leurs besoins alimentaires

De l’ombre au tableau

Le respect de ces secrets de vie traditionnelle assure la longévité des personnes âgées sur Okinawa. Ces modes de vie tendent malheureusement à disparaître de nos jours avec l’apparition des fast-foods sur l’île. Des systèmes d’alimentation que les soldats américains stationnés dans l’archipel ont amenés avec eux au grand dam des plus âgés. Depuis que ces soldats sont venus sur l’île, l’obésité et d’autres maladies comme le diabète ont aussi apparues sur l’île. Aujourd’hui, Okinawa possède le taux d’obésité le plus élevé au Japon ce qui signifie que les jeunes Okinawaïens d’aujourd’hui ne connaîtront sans doute pas la même longévité que leurs parents et grands-parents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *