Arthrose : comment la soigner ?

Environ 10 millions de Français souffrent d’une arthrose. Bien que les remèdes habituels soient efficaces, de nouveaux traitements sont mis en place pour aider les patients à soulager la douleur. Découvrez les différentes techniques et les dernières avancées pour soigner cette maladie handicapante.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie qui se manifeste par une usure du cartilage au niveau des articulations.

Chaque articulation se compose d’un emboîtement d’os reliés par des ligaments. Pour permettre le mouvement (flexion, tension …), les os ne sont pas directement en contact. Entre eux se situent la synoviale et le liquide articulaire. L’extrémité de chaque os est recouverte de cartilage pour renforcer la surface de glissement.

Au fil du temps et à cause de différents facteurs (surpoids, mouvements répétitifs sur plusieurs années, certaines activités sportives …), l’ensemble des éléments qui forment l’articulation se fragilise. Le surpoids, par exemple, génère une surcharge pondérale sur l’articulation qui va être plus sollicitée d’un point de vue mécanique. Et si la personne en surpoids ne fait pas de sport, l’irrigation sanguine au niveau des muscles diminue générant un manque d’oxygénation des cartilages. Ces derniers vont ainsi s’user plus vite jusqu’à disparaître complètement.

La dégradation des cartilages entraîne le frottement direct entre les os. C’est ce qui explique les inflammations et les douleurs, plus ou moins fortes selon les cas. Il arrive aussi que de petits morceaux de cartilage se détachent et de se retrouvent dans la poche articulaire. Cela génère des poussées inflammatoires mécaniques qui vont provoquer une hypersécrétion de liquide ainsi qu’un renflement de l’articulation.

Dans la majorité des cas, l’arthrose commence à partir de 45 ans et évolue au fil des ans jusqu’à se montrer particulièrement handicapante vers 60-65 ans. La détérioration du cartilage se fait généralement sur plusieurs années, mais il y a de rares cas où sa dégradation se fait très vite, en un ou deux ans. Dans ce cas-ci, on parle d’arthrose destructrice rapide.

D’une vue globale, les articulations s’affaiblissent chez toutes les personnes au fil du temps. Cependant, il ne s’agit pas forcément d’arthrose, mais seulement du vieillissement naturel de notre organisme.

Quelles sont les nouvelles techniques récentes pour soigner l’arthrose ?

Quelles sont les nouvelles techniques récentes pour soigner l’arthrose ?

L’efficacité des traitements classiques d’une arthrose ne sont en aucun cas remise en question. Ils restent toujours efficaces, mais pour améliorer les conditions de vie des personnes atteintes, des recherches sont constamment menées. Cela a permis de découvrir de nouvelles techniques révolutionnaires afin d’atténuer les douleurs associées à la maladie. Parmi elles, en voici quelques-unes.

Un dispositif permettant une culture de cartilage

A Milan, des scientifiques ont conçu un type de cartilage microphysiologique dont le vieillissement est effectué en laboratoire. Ce dispositif, de la forme d’une puce, permet de mieux comprendre les mécanismes de l’arthrose et de mettre en place de nouvelles solutions.

L’administration de cellules graisseuses

D’après une étude de l’entreprise DMS Biotechinjecter des cellules graisseuses ou adipeuses chez un patient atteint d’une arthrose du genou réduit considérablement la douleur. Le traitement se montre efficace et ses effets se remarquent toujours même au bout d’un an.

Un cataplasme à partir de cellules souches

L’Inserm a élaboré un pansement associant acide hyaluronique et cellules souches. Expérimenté sur les animaux, cette méthode a permis une régénérescence des parties osseuses détruites par l’arthrose.

L’implant méniscal résorbant

Pour remplacer la pose de prothèse, la startup Arthrocart crée l’implant de ménisque résorbable. Il permet le développement cellulaire ainsi que la formation d’un nouveau tissu cartilagineux. Il se dégrade ensuite de manière naturelle.

L’orthèse intelligente

Cette genouillère connectée permet aux patients de disposer de protocoles de rééducation personnalisée. C’est la société Ted Orthopedics qui l’a mis sur le marché depuis le mois de septembre.

Un cartilage conçu en hydrogel

En Caroline du Nord, l’université Duke conçoit un cartilage artificiel en hydrogel. Sa conception en fibre de cellulose le rend élastique avec une texture proche du cartilage humain. Ce dispositif sera bientôt expérimenté sur des moutons pour confirmer sa performance.

Quels sont les traitements habituels contre l’arthrose ?

Lorsque l’arthrose n’est pas traitée, elle peut limiter les mouvements de la personne atteinte et générer un handicap. Heureusement, il existe depuis toujours des traitements qui visent à soulager la douleur qu’elle engendre.

Les traitements médicaux

Certains médicaments sont plus ou moins efficaces pour atténuer la douleur ressentie par la personne atteinte d’arthrose. Parmi eux, les plus courants sont :

  • Les AINS ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ou le diclofénac. Souvent utilisés en guise de premier traitement, les AINS soulagent la poussée congestive de la maladie.
  • Le paracétamol : un antalgique simple pour un traitement standard. Il vise à atténuer la douleur.
  • Les AASAL ou anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente, notamment le glucosamine, le sulfate de chondroïtine, le diacerhéine, les insaponifiables de soja ou d’avocat. Ces derniers atténuent les symptômes de la maladie et non le cartilage abîmé
  • Les administrations intra-articulaires d’acide hyaluronique ou de corticoïdes. Les infiltrations d’acide hyaluronique sont utilisées lorsque l’arthrose est encore dans une forme peu évoluées. Les cortocoïdes, quant à eux, sont utilisés en cas de poussée d’arthrose avec infiltration de liquide sans l’articulation. Le liquide en excès devra alors être ponctionné.

Les traitements non-médicamenteux

Les exercices physiques, notamment la kinésithérapie, sont des traitements non-médicamenteux de l’arthrose.

Si le patient souffre d’une arthrose de la hanche et que la douleur reste supportable, il peut faire un exercice peu intensif comme le vélo pour entretenir la musculature et réduire l’utilisation du cartilage de la hanche.

Il est important de trouver l’activité physique adéquate en fonction de la partie touchée, car certains exercices peuvent être contre-indiqués. Dans le cas d’une arthrose de la colonne lombaire, par exemple, il faut rester très prudent pour ne pas aggraver la situation.

Outre le sport, des dispositifs d’assistance technique comme les semelles orthopédiques, les cannes ou les orthèses … peuvent être utilisées. L’orthèse est une aide technique utilisée pour empêcher les déformations et maintenir l’articulation de manière à ne pas ressentir la douleur. Elle est particulièrement efficace pour une arthrose du pouce.

Le médecin peut aussi recommander des cures thermales ou le traitement du surpoids. La perte de poids chez un patient arthrosique en surpoids permet de freiner l’évolution de la maladie. Sans compter que le patient bénéficie de plus de confort et souffre moins.

Les traitements chirurgicaux

La chirurgie est surtout utilisée pour traiter l’arthrose de la hanche ou du genou, mais le nombre d’interventions reste faible (environ 10 % des cas). On y a recours lorsque la gêne fonctionnelle générée est importante. Dans la majorité des cas, le chirurgien va mettre en place une prothèse, soit de la hanche, soit du genou.

Existe-t-il des traitements naturels contre l’arthrose ?

Oui, il en existe quelques-uns dont :

  • Les huiles essentielles :

L’usage d’huiles essentielles antalgiques et anti-inflammatoires (comme celle de gauthérie) ou encore les huiles essentielles conçues pour apaiser les douleurs musculaires et articulaires est conseillé. Leur utilisation doit toutefois se faire sous avis médical.

  • Les orties :

Remède pour guérir une arthroseLes orties sont un traitement naturel connu pour l’arthrite. Il a effectivement été démontré qu’elles réduisent la douleur.

En savoir plus sur les meilleures plantes médicinales.

  • La glucosamine et la chondroïtine :

A consommer sous forme de gélules en guise de compléments alimentaires, l’ingestion de ces deux substances permet de freiner l’évolution de l’arthrose. Il faut savoir que notre organisme produit naturellement ces produits. L’organisme d’une personne arthrosique n’arrive cependant plus à en produire d’où la nécessité d’en consommer. Ces substances sont extraites dans les carapaces de crustacés.

  • L’harpagophyum :

Egalement appele « griffe du diable », ce produit lutte efficacement contre les inflammations associées à l’arthrose. On peut en trouver sous forme de poudre, notamment de la racine, mais les gélules d’extraits secs sont plus efficaces.

  • Les aliments :

Guérir totalement de l’arthrose en consommant certains aliments n’est pas encore possible. Toutefois, réduire et soulager l’inflammation en adoptant une « alimentation anti-inflammatoire » est une alternative. Il faut augmenter sa consommation de fruits et légumes et réduire les aliments à index glycémique élevé. Privilégier aussi les produits riches en oméga-3 ainsi que les épices anti-inflammatoires comme le curcuma, le gingembre et le poivre noir.

Par contre, il est important de surveiller son poids, car l’excès pondéral est à proscrire.

Les traitements thérapeutiques pour soulager l’arthrose

L’utilisation de traitements thérapeutiques physiques a aussi fait ses preuves pour soulager les maux d’arthrose. Vous avez entre autres :

La kinésithérapie

La kinésithérapie est une pratique permettant d’éviter l’ankylose articulaire, mais aussi d’apaiser l’articulation arthrosique et fortifier les muscles voisins. Un kinésithérapeute utilise généralement trois thérapies :

  • La thermothérapie : application de la chaleur ou du froid sur les articulations atteintes. La chaleur favorise la circulation sanguine, l’approvisionnement des cellules en oxygène et la détente des muscles. Quant au froid, il permet de réduire le renflement, contracter les vaisseaux sanguins et d’agir en tant qu’anti-inflammatoire pour immobiliser les impulsions nerveuses vers les articulations.
  • Les ultrasons par impulsion : balayage des parties douloureuses avec un appareil à ultrasons pour diminuer l’inflammation et renforcer la guérison du cartilage. La transmission des ultrasons est effectuée en mode pulsé ou continu pour chauffer les parties traitées et agir comme un micro-massage. Actuellement, cette thérapie est utilisée pour diminuer la douleur, mais entend être une solution contre la dégénérescence articulaire. Cette pratique ne peut pas être réalisée sur une personne porteuse de prothèse.
  • L’électrothérapie : réduire la douleur et éliminer les sensations douloureuses par électrostimulation. Pour ce faire, des courants électriques de faible intensité sont utilisés pour la transmission de micro-courants via des électrodes placées autour de la partie douloureuse. Cette thérapie permet également de régénérer les muscles et les organes inactifs à cause de la douleur.

L’acupuncture

L’acupuncture est une médecine douce thérapeutique pratiquée par les Chinois pour soulager des zones douloureuses et diverses maladies. Dans le cas d’une arthrose, les aiguilles métalliques qui sont placées sur des points précis peuvent avoir un effet antalgique et décontractant.  Elle  est ainsi utilisée pour réduire les douleurs, surtout chez ceux qui souffrent d’une arthrose du genou ou de la hanche. Le seul inconvénient c’est qu’elle peut provoquer une irritation de locale chez les personnes à peau sensible.

Les cures thermales, les massages et les cures hydrominérales font aussi partie des traitements thérapeutiques procurant un résultat favorable pour diminuer la douleur causée par une arthrose.

Quelques conseils

Une articulation douloureuse doit être mise au repos pendant un certain temps, lorsque des douleurs se manifestent. Cependant, le repos doit être de courte durée pour remobiliser plus facilement l’articulation atteinte. Il faut aussi savoir que les crises d’arthroses sont rarement permanentes. Elles surviennent, le plus souvent, à titre ponctuel et de manière passagère. La douleur n’est pour autant pas atténuée.

Pour prévenir la maladie et/ou espacer les crises, il est recommandé de :

  • Eviter le surpoids, car chaque kilo supplémentaire va précipiter la dégradation du cartilage.
  • Eviter les mouvements répétitifs qui agressent les articulations. Lorsqu’ils sont reliés au travail, essayez d’adapter votre poste de travail afin de les réduire autant que possible.
  • Faire du sport, surtout des activités qui n’agressent pas les articulations.
  • Adopter une bonne posture lorsque vous vous asseyez à votre bureau ou face à l’ordinateur.

Enfin, gardez en tête que l’arthrose ne génère pas forcément de la douleur. Son intensité peut également varier d’une personne à une autre. Le plus important c’est de maintenir une bonne hygiène de vie.

 

 

 

 

 

 

Une pensée sur “Arthrose : comment la soigner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *