Les cotons tiges : à éviter

(Mis à jour le: 11 avril 2019)
Les cotons tiges : à éviter
5 (100%) 3 vote[s]

On a beau dire que l’utilisation du coton-tige est déconseillée, on ne peut pas s’en passer. Oui, chaque foyer a toujours une boîte qui traîne dans la salle de bain et si la plupart l’utilise toujours pour se nettoyer les oreilles, d’autres lui ont trouvé d’autres tâches à remplir comme faire des analyses, retoucher le maquillage, nettoyer des petites pièces fragiles, … Pourquoi ne doit-on pas les utiliser et dans ce cas-là, quelles alternatives nous restent-ils pour nous laver les oreilles ?

Pourquoi le coton-tige ne doit plus être utilisé pour le nettoyage d’oreilles ?

Les cotons tiges, on les aime bien, car leurs bouts ouatés permettent de déloger le cérumen accumulé dans les oreilles et qui entraîne, une sensation inconfortable. Pourquoi on les interdit dans ce cas ? Parce que :

  • en les plongeant dans les oreilles, leur frottement ou leur contact fréquent finit par endommager les tympans. Chaque année, de nombreuses personnes, dont majoritairement des enfants, finissent même par percer leurs tympans suite à un coton-tige trop profondément plongé dans l’oreille.
  • des fibres de coton vont se détacher pour aller se loger au fond du conduit auditif. Cela va créer un bouchon et la présence de corps étrangers dans l’oreille n’est jamais bonne.
  • le coton-tige, au lieu de tirer le cérumen vers l’extérieur, va le repousser à l’intérieur. A la longue, cela va créer un bouchon qui altère l’audition et engendrer une certaine forme de douleur ou une infection.

Voilà pourquoi les spécialistes ORL conseillent de ne plus l’utiliser ou de l’utiliser avec parcimonie. Même cela ne pourra toutefois éradiquer le risque de bouchon.

Le coton-tige sera-t-il réellement interdit ?

cotons tiges

Oui, à partir de 2020, l’usage de coton-tige à corps plastique sera interdit par la loi. Autrement dit, ces derniers disparaîtront totalement des rayons à partir du 1er janvier 2020 comme le stipule la loi sur la biodiversité datant du 9 août 2016. Cette dernière milite effectivement pour la « disparition complète des cotons tiges ».

Pourquoi une telle mesure et qu’est-ce que la biodiversité a à voir avec les cotons tiges ?

L’usage du coton-tige ne pose pas seulement problème en termes de santé, mais aussi de protection de l’environnement. On a effectivement découvert que les gens, après usage de cet accessoire, que ce soit pour le nettoyage des oreilles ou autres, avaient tendance à les jeter dans les toilettes et partout dans la nature et même sur la plage.

Résultat, les océans en sont infestés ce qui entraîne une pollution des eaux et une intoxication de la faune marine. Bon nombre de ceux qui ont atterri dans les océans ont contribué à la formation des îles de plastiques qui baignent dans l’océan Pacifique.

Pour mettre fin à ce geste inconsidéré, cette loi sur la biodiversité a été votée et elle devra entrer en vigueur d’ici 2020. La France a même déjà opéré une discrète transition vers cela puisque depuis le 1er janvier 2018, seul le secteur médical est encore autorisé à utiliser les cotons tiges en plastique.

Découvrez aussi :

Comment va-t-on nettoyer les oreilles dans ce cas ?

nettoyer oreille

Rassurez-vous, il existe d’autres alternatives aux cotons tiges pour se nettoyer les oreilles. Parmi les méthodes conseillées et validées par les professionnels ORL, on cite :

  • On se lave avec de l’eau :

Pour ce faire, on profite de la douche pour tirer délicatement sur chaque oreille et faire passer le pommeau de douche dessus. L’eau va alors déloger les saletés logées à l’intérieur. Il ne vous reste plus qu’à essuyer l’extérieur de l’oreille avec une serviette.

Cette méthode est idéale lorsque la production de cérumen est assez moyenne.

  • On utilise une serviette humide :

Si vous n’avez que très peu de cérumen, il vous suffit de mouiller un pan de votre serviette propre et de passer un coup de serviette à l’intérieur de l’oreille, mais seulement au niveau de la partie visible. Vous pouvez vous aider de votre auriculaire pour cela, mais attention, interdiction de plonger dans le conduit auditif.

  • On opte pour le spray d’oreille :

Il existe effectivement de nombreux produits lavants, dédiés aux oreilles, proposés sur en pharmacie comme le spray d’oreille. Ces derniers sont plus ou moins efficaces et ne doivent être utilisés que trois fois par semaine tout au plus.

De toute façon, ces produits lavants sont généralement prescrits aux personnes qui produisent plus de cérumen que les autres. Et attention, il ne faut en acheter qu’en pharmacie pour être sûr d’avoir des bons produits adaptés aux oreilles.

Qu’en est-il des cotons tiges dits « écologiques » ?

Oui, ce terme est effectivement apparu après la loi de 2016, mais le seul point écologique qu’ils arborent c’est que la tige en plastique a été remplacée par du bambou. Ces cotons tiges sont appelés « oriculi » ou cure-oreilles japonais. Ils sont toujours commercialisés, mais leur commercialisation à compter de janvier 2020 sera aussi proscrite, car écologique ou pas, ils présentent des risques pour le tympan et l’audition.

On en profite pour dire que l’usage de tout autre accessoire comme le trombone, la pince à cheveux, les produits décapants, … est formellement interdit pour déloger le cérumen. Aucun objet ne doit pénétrer dans le conduit auditif que ce soit coton-tige ou autre. Et concernant le produit décapant, il est à proscrire également, car décapant ne veut pas dire lavant. Il pourrait causer des dommages plus importants encore au niveau de l’oreille.

Que faire pour ne nettoyer les oreilles alors qu’on porte un appareil auditif ?

appareil auditif 

Dans ce cas-ci, il faut consulter un ORL, une fois par semestre ou trimestre, pour se nettoyer le conduit auditif et nettoyer l’appareil. Ce dernier risque, effectivement, d’être bouché par le cérumen si on ne le nettoie pas correctement.

Lire aussi :

Le cérumen c’est quoi ?

Le cérumen n’est pas, comme on le pense, une substance sale. C’est un produit que les oreilles produisent à titre de film protecteur antiseptique. Il a pour rôle d’éloigner les infections, les irritations douloureuses et les démangeaisons.

Pour les ORL, il n’est même pas nécessaire de l’enlever puisqu’il est censé s’évacuer de lui-même sans avoir besoin d’une aide étrangère. En fait, nos oreilles sont auto-nettoyantes et le cérumen a pour rôle de lubrifier le conduit et d’évacuer les saletés qui ont pu s’incruster à l’intérieur. Le seul bémol c’est que le cérumen laisse parfois une sorte de cire et des miettes disgracieuses. Lorsque ces dernières sont évacuées à l’extérieur du conduit, vous pouvez passer un coup de serviette humide pour vous en débarrasser, mais on évite de faire entrer un corps étranger dans le conduit. Le tympan, étant très fragile, pourrait se retrouver endommagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *