Le Leptolegnia chapmanii pour lutter contre le chikungunya et la dengue

(Mis à jour le: 12 avril 2019)
Le Leptolegnia chapmanii pour lutter contre le chikungunya et la dengue
5 (100%) 7 vote[s]

La dengue et le chikungunya sont des maladies virales transmises à l’homme par le biais de piqûres de moustiques infectés. Leurs symptômes sont à peu près les mêmes, puisque les deux s’apparentent à un état grippal avec de la fièvre. Sous leur forme sévère et s’ils ne sont pas traités à temps, ils peuvent entraîner la mort surtout chez les personnes vulnérables. Même si des vaccins ont été récemment découverts pour lutter contre eux, une autre recherche antérieure a permis la découverte d’un champignon qui permettrait également de les combattre.

Le Chikungunya

Suite à une épidémie meurtrière survenue en 2006, l’alerte a été sonnée à travers le monde contre le chikungunya. Il s’agit d’une infection pouvant être mortelle à traiter rapidement.

Symptômes du chikungunya :

Les symptômes sont les suivants :

  • maux de tête
  • fièvre élevée de plus de 38, 5°C qui apparaît soudainement
  • douleurs assez intenses au niveau des muscles et des articulations, surtout aux extrémités. En effet, les doigts, les poignets et les chevilles sont beaucoup plus la cible de ces douleurs par rapport aux épaules, aux genoux et aux hanches
  • boutons au niveau de la peau : ils prennent la forme d’éruption au niveau du tronc, de boutons un peu en relief ou de taches rouges
  • conjonctivite : c’est une inflammation des yeux
  • gonflement de quelques ganglions
  • saignements du nez ou des gencives

Parfois, ces symptômes sont peu intenses tant et si bien que les personnes atteintes ne savent pas toujours qu’elles en souffrent. Il est néanmoins important de consulter un médecin dès qu’une forte fièvre soudaine apparaît surtout au bout d’une dizaine de jours après un séjour dans un pays à risque.

Prévention et traitement du chikungynua :

Moustique

Des récentes études ont permis de découvrir un vaccin potentiel contre le chikungunya. Les tests réalisés sont prometteurs, mais pour l’heure, il n’a pas encore été déclaré officiellement en tant que vaccin de prévention contre cette maladie.

Il reste toutefois possible de le prévenir en se protégeant des piqûres de moustiques, en éradiquant les flaques d’eau dans lesquelles les larves de moustiques vont se développer, en utilisant des insecticides et en adoptant les mesures de sécurité requises si on doit se rendre dans un pays infesté.

Lire aussi :

La dengue

Egalement transmise par les moustiques, la dengue est une maladie virale qui représente un véritable risque pour le monde entier. En effet, elle a eu une forte incidence ces dernières années d’où l’intérêt de la prévenir et de consulter un médecin dès que des symptômes douteux apparaissent après ou lors d’un séjour dans un pays à risque.

Symptôme de la dengue

La dengue se manifeste comme suit :

  • nausées et vomissements avec du sang
  • maux de tête
  • forte fièvre qui survient soudainement
  • douleurs eu niveau des articulations et des muscles
  • des éruptions cutanées laissant penser à la rougeole
  • des saignements au niveau des muqueuses et de la peau. Ces derniers peuvent être remplacés par des hématomes qui apparaissent subitement ou des petits points rouges qui apparaissent sur la peau que l’on appelle « pétéchies »
  • saignement du nez, des gencives et du sang dans les selles
  • réduction de la fièvre puis une reprise assez soudaine

Là encore, les symptômes peuvent se montrer assez discrets, mais une forme sévère de la dengue existe. Celle-ci peut être mortelle d’où l’intérêt de traiter la maladie à temps et de prévenir les risques.

Prévention et traitement de la dengue

Un vaccin a été récemment développé, mais n’est pas encore utilisé à larges échelles. Certes, les derniers tests s’avèrent positifs, mais il faudra creuser davantage pour qu’il soit adopté définitivement.

Pour prévenir la maladie, il faut se protéger des piqûres de moustiques, supprimer les flaques d’eau propices au développement des larves, consulter le médecin dès que des signes douteux apparaissent et utiliser des moustiquaires et insecticides.

Le Leptolegnia chapmanii : le champignon contre le ckikungunya et la dengue

chikungunya et la dengue

Le Leptolegnia chapmanii est un champignon qui aurait les capacités de détruire les larves des moustiques porteuses de ces deux maladies. Ce sont des chercheurs Argentins de l’Université de La Plata qui ont fait cette découverte. Selon ces derniers, ce champignon offre de gros avantages, car il peut se développer dans différents milieux de culture et sous n’importe quelle température. Il pousse aussi bien dans l’eau souillée que dans l’eau pure.

Lors de leur étude, les scientifiques ont testé ce champignon sur 15 variétés de larves de moustiques. Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque toutes les larves ont tout de suite été détruites dont celles des moustiques porteuses de dengue et de chikungunya.

Le test s’est donc avéré positif et mieux encore, si on souhaite exploiter ce champignon pour éradiquer ces deux maladies, l’investissement nécessaire ne sera pas trop important.

Les scientifiques qui ont fait la découverte veulent effectivement pousser leurs recherches en développant, avec le Leptolegnia chapmanii, une pastille et un liquide à diluer dans l’eau. Ils espèrent que ces produits auront les effets escomptés à savoir détruire les larves. En d’autres termes, ce champignon sera utilisé pour produire de l’insecticide biologique qui pourrait freiner la propagation de ces maladies.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *