Le bisphénol A à l’origine du développement de la tumeur dans un cancer du sein

(Mis à jour le: 28 mars 2019)
Le bisphénol A à l’origine du développement de la tumeur dans un cancer du sein
5 (100%) 3 vote[s]

Les biochimistes de l’Université du Texas ont découvert les effets du bisphénol A ou BPA sur le cancer du sein. Contre cela, le HOX antisense intergenic RNA ou HOTAIR est connu pour ralentir le développement de la tumeur et à terme, provoquer la mort des cellules cancéreuses. C’est le Journal of Steroid Biochemistry and Molecular Biology qui a publié ces résultats qui traitent surtout des effets dévastateurs des perturbateurs endocriniens.

En guise de rappel, le BPA est un perturbateur endocrinien qui est présent dans le plastique des contenants alimentaires. Une fois ingurgité par l’homme, il va causer plusieurs bouleversements dans son métabolisme notamment en imitant les hormones naturelles. Ceci va perturber le fonctionnement des hormones, des cellules, des glandes et des tissus, ce qui va engendrer des troubles métaboliques comme l’obésité, les cancers ou encore la puberté précoce.

Découvrez aussi :

cancer du sein

L’étude a été réalisée par Subhrangsu Mandal et Arunoday Bhan sur le Hotair. C’est un gène non codant qui ne produit pas de protéine, mais qui a la faculté de supprimer des gènes tumoraux une fois exprimé. Il a déjà été utilisé dans le traitement de certains cancers comme celui du sein et du pancréas. Or, en exposant les cellules cancéreuses du sein au BPA, on constate que celui-ci imite les oestrogènes et monopolisent alors une grande quantité de Hotair.

Lire aussi :

D’après les recherches, on ne pourrait être sûr sur le développement du cancer par le BPA mais seulement sur sa contribution à la croissance de la tumeur. Ceci est expliqué par le fait que le BPA, en imitant les oestrogènes, va perturber leurs effets. Rappelons-le, les oestrogènes ont pour rôle de réguler les proportions en Hotair, or avec le BPA qui va perturber cette fonction, il y a tout un métabolisme qui va aussi être perturbé notamment en ce qui concerne le développement des cellules tumorales, d’où l’on pourra se concerter sur l’implication du BPA dans la croissance tumorale. De plus, le BPA augmente aussi la proportion d’Hotair dans les cellules mammaires.

Les mêmes résultats ont été constatés sur d’autres expériences menées sur l’exposition du Hotair au diéthylbestrol qui est une substance responsable du cancer du sein.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *