L’asperge : ce légume qu’on évite et qui ne nous veut pourtant que du bien

(Mis à jour le: 31 janvier 2019)
Evaluer cet article

L’asperge ne fait pas l’unanimité et pourtant, les médecins recommandent d’en manger pour pouvoir profiter de ses nombreux bienfaits. Oui, l’asperge nous apporte de nombreux bienfaits que l’on vous fait découvrir ci-dessous.

L’asperge et le coeur

L’homocystéine est la source de nombreuses pathologies cardiovasculaires. Les vitamines B et les folates contenus dans l’asperge permet de réguler son taux et la vitamine E qu’il dégage lorsqu’on le fait bouillir renforce ses vertus antioxydants ce qui prévient alors les maladies cardiovasculaires. Quant à l’homocystéine, sachez que c’est un acide aminé qui en s’accumulant dans les artères entraîne ce qu’on appelle « plaque d’athérome ». Cette plaque, si elle grandit encore et encore, finira par boucher vos artères.

L’asperge et les reins

L'asperge

Grâce à l’asparagine et aux fructosanes qu’il contient, l’asperge a un grand effet diurétique. À cela s’ajoute aussi son rapport potassium/sodium élevé qui équivaut à 270/3 ce qui favorise la diurèse. Ainsi, si vous avez un peu de mal à soulager vos reins, ce légume deviendra vite votre meilleur allié.

Toutefois, à cause de cette vertu, il est fortement déconseillé chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Il est également contre-indiqué chez les personnes souffrant de la maladie de Crohn à cause de ses fibres.

Même si l’asperge a de nombreuses vertus, sa consommation doit être modérée, car l’acide oxalique qu’il contient favorise la formation de calculs rénaux.

L’asperge et le cholestérol

L’asperge prévient l’apparition de cholestérol et ce, grâce à ses fibres et à son glutathion. Il est donc recommandé pour les personnes qui doivent surveiller leur taux de lipides dans le sang.

L’asperge et le transit intestinal

asperge

L’asperge vous prévient de la constipation et ce, grâce aux fibres qu’il contient en grande quantité. À titre d’information, sachez que l’asperge contient :

  • Des fibres hydrophiles qui sont les pectines et les mucilages. C’est la partie molle du légume.
  • Des fibres hydrophobes représentées par la cellulose hémicellulose.
  • Des lignines qui représentent sa tige consistante.

Grâce à cette forte teneur en fibres, l’asperge a le don de régulariser le transit intestinal et lutte alors contre la constipation.

L’asperge et le cancer

Il est surtout efficace pour la prévention des cancers du côlon, des os, du sein, des poumons et des larynx. Il faut savoir que l’asperge est riche en flavonoïdes dont la rutine qui possède de grandes propriétés anticancéreuses, des vitamines A, C, E et K, du glutathion et du chrome. Ces éléments sont tous des antioxydants puissants qui éliminent alors les cellules cancérigènes de notre organisme.

Maintenant que vous savez toutes ses vertus, mettez-le en tête de vos listes de courses. Un dernier avantage non négligeable, il est possible de le déguster de différentes manières donc à vous de voir comment il vous plaît.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *