Et les meilleures plantes médicinales sont …

(Mis à jour le: 26 décembre 2018)
Et les meilleures plantes médicinales sont …
5 (100%) 1 vote[s]

L’utilisation de plantes médicinales pour guérir certains maux devient de plus en plus tendance. Toutefois, avant de les utiliser correctement, il faut déjà les connaître, savoir comment les utiliser et surtout en parler avec votre médecin pour éviter les cocktails dangereux pour votre santé. Les meilleures plantes médicinales connues jusqu’à ce jour sont :

Les feuilles de framboise rouge

feuilles de framboise rouge

Vous êtes surpris ? Et bien nous aussi et pourtant, il s’avère que les feuilles de framboise rouge ont plusieurs propriétés bénéfiques sur notre santé. Selon les spécialistes, elles sont efficaces pour traiter les troubles respiratoires, les troubles du tractus gastro-intestinal, la diarrhée, la grippe, la grippe porcine, la fièvre, le diabète, les problèmes cardiaques et les carences en vitamine. Elles améliorent aussi la production de bile, l’urine et la transpiration. Elles purifient le sang et la peau et certaines femmes n’hésitent pas à les appliquer directement sur la peau pour soigner les éruptions cutanés et les maux de gorge. Toujours en parlant de la gent féminine, sachez mesdames que les feuilles de framboise rouge sont aussi utilisées pour les règles douloureuses ou abondantes, les nausées matinales et vous protègent des fausses couches.

Lire aussi – La transpiration : ce qu’il faut savoir

L’actée à grappes noires

Cette plante est surtout utilisée pour traiter la ménopause, car soulage les douleurs relatives au syndrome prémenstruel et vous évite de suivre un traitement médicamenteux pour pallier aux petits désagréments de cette étape de la vie d’une femme. Elle agit de manière bénéfique contre les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, les sautes d’humeur, les palpitations et la sècheresse vaginale. De manière générale, elle permet aussi de traiter la migraine et les troubles de sommeil et ce, qu’ils aient un lien avec la ménopause ou non. Il faut savoir que cette plante est un anti-inflammatoire puissant d’où son utilisation fréquente pour le traitement de l’arthrite. Il convient toutefois d’en parler avec votre médecin avant de l’utiliser, car elle ne se marie pas avec certains médicaments.

Le pied-de-lion

Cette plante a longtemps été utilisée pour son côté emménagogue. Elle stimule ainsi le flux menstruel en cas de résistance, atténue la transition vers la ménopause, soulage les douleurs liées aux règles, régule les saignements excessifs et est utilisée en tant qu’astringent utérin. Elle est aussi bien sollicitée en ménorragie qu’en métrorragie. Aussi, son côté astringent permet de traiter la diarrhée et elle est également bénéfique pour soigner les plaies. Elle peut ainsi être utilisée en tant que bain de bouche et gargarisme. Elle soigne les ulcères et la laryngite.

L’igname sauvage

Sa principale propriété est d’équilibrer les hormones donc vous évite les nausées matinales. Certains disent qu’elle est favorise la fertilité, mais les scientifiques ont déjà démenti cette hypothèse qui est totalement fausse. Elle ne produit aucun effet sur la fertilité.

En savoir plus sur les plantes aromatiques : faire pousser des plantes aromatiques

L’ortie

ortie

L’ortie est sans doute la plus célèbre des plantes médicinales pour ses nombreuses utilisations. Ses propriétés n’ont toutefois pas encore fait l’objet d’une étude scientifique, mais ses effets restent visibles d’où sa notoriété. En général, on utilise surtout les racines de l’ortie, mais certaines personnes utilisent aussi les sommets pour soigner d’autres maladies. Ainsi, il faut savoir que l’ortie est un diurétique et un astringent. Elles sont utilisées pour traiter les troubles urinaires, la miction douloureuse, l’incapacité d’uriner, le besoin d’uriner trop souvent et la miction nocturne. Les parties hautes de la racine sont utilisées dans la thérapie d’irrigation pour soigner les infections urinaires l’inflammation du tractus urinaire, les calculs rénaux, les allergies, le rhume des foins et l’arthrose. Quant aux sommets de l’ortie, ils sont utilisés pour traiter une hémorragie interne, la rate, le diabète, les problèmes de circulation sanguine, les troubles endocriniens, la diarrhée, la dysenterie, l’anémie, les brûlures d’estomac, l’asthme, les plaies, l’éruption cutanée et la congestion pulmonaire. Elle sert enfin à prévenir le cancer, les symptômes de la vieillesse et aide à purifier le sang. C’est un tonique général utilisé à grandes échelles.

Le gingembre

Le gingembre est utilisé pour traiter différents maux. On le sollicite par exemple pour les problèmes d’estomac, de diarrhée, d’étourdissements, de crampes et de nausées causées par les traitements du cancer. Il est aussi efficace pour lutter contre les vomissements après une chirurgie et la perte d’appétit. Utilisé différemment, le gingembre soulage l’arthrite, les règles douloureuses, les douleurs musculaires, la toux, la bronchite, les infections des voies respiratoires, les douleurs thoraciques et les maux de dos. Le gingembre est utilisé en tant qu’antidouleur sous forme d’huile, mais il est aussi possible de l’utiliser sous forme de jus. Certaines personnes n’hésitent pas à verser un peu de son jus sur les brûlures pour les soigner. La meilleure manière de tirer profit des avantages du gingembre reste toutefois de le manger en l’incorporant dans les repas ou en le mangeant sec. Enfin, il faut savoir qu’un produit chimique tiré du gingembre est utilisé dans les laxatifs, les médicaments contre le gaz et les antiacides.

La queue de lion

La queue de lion est un analgésique et est souvent utilisé pour son pouvoir sédatif. Elle est donc efficace contre l’insomnie, l’anxiété, les palpitations, les tachycardies et tout autre trouble du rythme cardiaque. Elle agit également telle une ocytocique, favorise l’évacuation de l’utérus et soigne l’hyperthyroïdie.

La sauge

sauge

La sauge soigne l’indigestion, l’asthme, les infections fongiques et bactériennes, les piqûres accidentelles, la bile, le système nerveux, le rhume, la toux, l’anxiété, le stress, la fatigue, les migraines, la raideur musculaire, les névralgies et les rhumatismes. Elle permet aussi de fabriquer de l’huile, actuellement, utilisée dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. En effet, l’huile de sauge stimule la concentration et permet ainsi de traiter les pertes de mémoire entraînées par cette maladie. Il faut savoir que la sauge est une plante médicinale à utiliser avec parcimonie et est même déconseillée chez certaines personnes. Mieux vaut donc demander à votre médecin avant de l’utiliser.

La réglisse

La réglisse est le plus couramment utilisée pour traiter les troubles relatifs à l’estomac tels que brûlures, ulcères, crampes, inflammation, … On l’utilise également pour traiter l’arthrose, les problèmes de foie, la tuberculose, le paludisme, la fatigue chronique, l’intoxication alimentaire, le lupus érythémateux systémique, les maux de gorge, la toux, la bronchite et les infections virales et bactériennes.

Le vitex

Le vitex Agnus castus, surnommé la plante de la femme agit surtout sur le cycle menstruel. Il permet de résoudre des problèmes prémenstruels, de traiter les symptômes de la ménopause et soulage les douleurs fibrokystiques. Elle protège également les femmes des fausses couches et d’augmenter la quantité de lait maternel. Il est aussi sollicité pour traiter le trouble dysphorique prémenstruel, une maladie assez grave dont souffrent certaines femmes. De manière générale, il soigne l’hyperplasie de la prostate quand elle est encore bénigne, réduit le désir sexuel, augmente le flux d’urine, lutte contre les acnés, la nervosité, le rhume, les maux de ventre, les migraines et autres formes de maux de tête, les ballonnements, les inflammations, les problèmes liés à la rate, les troubles articulaires, la démence, … Il repousse également les insectes et autres bestioles susceptibles de vous piquer ou de vous mordre.

La verveine bleue

Cette plante favorise et soigne tous les problèmes reliés au foie. Il régule le système nerveux et aide donc dans le traitement de la dépression chronique. Elle soulage les douleurs et les rhumatismes et aide dans le traitement de la bronchite chronique.

Le pissenlit

Il aide à retrouver l’appétit, soigne les troubles de l’estomac, traite les gaz intestinaux et les calculs biliaires et soulage les douleurs articulaires et musculaires. Il est également sollicité pour soigner les ecchymoses et l’eczéma. Il favorise la production d’urine, s’utilise en tant que laxatif et tonifie l’appareil digestif, le sang et la peau. Le pissenlit est comestible et il est possible de le manger en tant que salade verte, incorporé dans les soupes, les vins et les thés ou en tant que substitut du café. Certains disent qu’il lutte aussi contre les infections virales et contre le cancer. Il faut noter que même si le pissenlit est aujourd’hui encore beaucoup utilisé, il n’a jamais fait l’objet d’une réelle étude scientifique.

Le ginseng

ginseng

On le connaît en tant qu’aphrodisiaque puissant et c’est vrai. Il est surtout utilisé pour maintenir le désir sexuel et les organes de reproduction chez les personnes âgées et traite les dysfonctionnements érectiles. Il donne une meilleure résistance que ce soit dans la vie de couple ou dans la vie de tous les jours. Les sportifs l’utilisent souvent pour améliorer leur performance et pour fortifier leur système nerveux central. Il véhicule un sentiment d’apaisement et de relaxation et est alors apprécié pour calmer le stress, l’insomnie ou l’anxiété. Des études ont été menées sur le ginseng et certaines d’entre elles ont montré qu’il aide à prévenir le cancer.

L’aubépine

L’aubépine est sollicitée pour traiter différentes maladies. On la retrouve par exemple dans le domaine cardiaque, vasculaire, artériel, infectieux, digestif, … Elle traite l’artériosclérose, l’hypercholestérolémie, l’insuffisance cardiaque congestive, les douleurs d’estomac, la diarrhée, l’indigestion, les ténias, les troubles menstruels et même l’anxiété, car est considérée comme un sédatif.

La schisandra

La schisandra est utilisée dans de nombreux domaines. Elle s’utilise par exemple pour soigner la toux, l’asthme, l’hypercholestérolémie, l’insomnie, la diarrhée chronique, la dysenterie, la transpiration spontanée, les sueurs nocturnes, la dysfonction érectile, la dépression, la perte de mémoire, l’irritabilité, la fatigue physique, les douleurs d’origine nerveuse, … Elle a aussi le don de réduire le taux de sucre dans le sang, nous protège des infections, favorise l’état des glandes surrénales, renforce notre système immunitaire, notre énergie, notre résistance et augmente ainsi notre espérance de vie. Elle lutte efficacement contre le vieillissement prématuré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *