Ecrans et enfants : dangers et solutions

(Mis à jour le: 9 août 2019)
Ecrans et enfants : dangers et solutions
4.3 (86.67%) 3 vote[s]

Aujourd’hui, les écrans font partie de notre vie. On les retrouve un peu partout : télé, ordinateur, tablette, smartphone, smartwatch, console et dans certains ménages des casques de réalité virtuelle. Parmi les utilisateurs, on ne compte pas uniquement les adultes. Les enfants s’y mettent également. Les parents ont bien compris que la surexposition aux écrans est nocive pour les bambins et on peut même observer des comportements inquiétants.
Dans ce dossier, nous allons faire un zoom sur les dangers et les précautions à prendre pour les enfants face aux écrans.

Mettre son enfant devant un dessin pour un moment de calme

Beaucoup de parents le font : coller son enfant devant l’écran avec un dessin animé pour avoir un peu de calme ou pour faire ses tâches du quotidien. Votre petit bout semble ne pas bouger dans le canapé, mais il est préférable de lui faire visionner une animation classique ou un programme apaisant. En effet, il est important qu’à travers ceux-ci, il reçoive des valeurs saines comme l’amour, la loyauté et la bravoure.

Certes, votre enfant peut vous demander de voir un dessin animé récent comme L’âge de glace ou Kung-fu panda, ce sont de belles productions, mais il aura moins d’effet apaisant. Vous verrez le cas si vous laissez votre petit une semaine devant des animations classiques comme Blanche Neige ou Dumbo, il sera plus calme et plus apaisé après le visionnage. Pour ces types de films animés, le rythme et la stimulation visuelle sont différents.

Pour les jeux et les applications pour votre enfant sur la tablette, privilégiez les programmes plus éducatifs qui vont l’aider à apprendre à lire, à compter ou à écrire aux programmes avec des animations trop rapides. Ces derniers peuvent l’énerver et fatiguent son système nerveux.

Des programmes non appropriés passent à la télé

Ecrans et enfants

Lorsque nos enfants se trouvent devant la télé, on ne regarde pas trop le programme qu’il visionne. En tant que parent, tant que le petit ou la petite est tranquille, c’est l’essentiel. Le souci, c’est que certaines émissions qui passent peuvent avoir des conséquences très nocives.

Lorsqu’elles sont visionnées de manière répétée et intensive, elles peuvent avoir des répercussions négatives sur la scolarité de l’enfant. En effet, à force d’être devant la télé, il peut avoir des difficultés à apprendre à lire et à acquérir le langage. Dans les pires des cas, il peut même avoir des troubles de l’attention et c’est ce qui explique le mauvais résultat de certains bambins et adolescents à l’école.

Pour les adolescents, les effets néfastes s’étendent sur la santé. Ils peuvent être plus exposé à l’obésité. Avec les images et les animations qu’ils voient, ils peuvent également être tentés par la prise de tabac et de l’alcool ainsi que par un pervertissement de la sexualité.

Les écrans, de l’héroïne numérique

Lorsqu’on est devant un écran, notre cerveau libère de la dopamine, l’hormone du plaisir. Certains développeurs de jeux vidéo travaillent pour qu’en jouant, le niveau de dopamine et d’adrénaliné diffusé soit le plus élevé possible. C’est ce qui va faire l’addiction chez le gamer. C’est ce qui fait que certains médecins qualifient les écrans comme une héroïne numérique ou une cocaïne électronique.

Des études ont également révélé que les enfants qui étaient exposés à un régime de haut-écran à un âge précoce, étaient moins curieux. Ils sont facilement blasés et leur niveau de curiosité et d’imagination sont plus limités. Ce n’est pas le cas chez tous les bambins, mais c’est une généralité. Lorsqu’on constate que son adolescent commence à être accro à l’écran, il faudra prendre des précautions le plus rapidement possible. D’après les scientifiques, il est plus facile de traiter et de suivre un toxicomane à l’héroïne qu’un accro des écrans.

L’écran, un impact direct sur le système nerveux

tablette enfant

Lorsqu’on est devant un écran, notre système nerveux se met dans un état de stimulation. Pour mieux comprendre comment il agit, voici un exemple concert. Pour marcher, une voiture a besoin de carburant et d’une batterie chargée. Lorsque la batterie est à plat, la voiture ne va pas fonctionner. Dans l’organisme, la batterie est le système nerveux et le carburant la nourriture. Même si on a une alimentation saine et équilibrée, le système nerveux, s’il est épuisé, ne va pas pouvoir apporter au corps l’énergie dont il a besoin.

Si chez l’adulte, ce manque d’énergie peut se traduire par une envie d’aller se coucher. Ce ne sera pas le cas chez l’enfant, le fonctionnement hormonal est différent. Lorsqu’il est dans un état de fatigue, il aura du mal à contrôler ses nerfs : il peut être agité, énervé, irritable et même violent. Il peut même avoir des troubles de l’attention. Certains petits peuvent aussi présenter des difficultés à s’endormir et ce, de manière fréquente.

Première règle : pas d’excès

Vous ne pouvez pas interdire à votre enfant de ne pas utiliser l’ordinateur ou de regarder la télé. Il faut tout simplement réglementer l’utilisation. Si votre bambin a déjà un portable avec lui pendant la journée, vous pouvez le lui retirer une fois à la maison. Il est même possible de lui interdire de prendre la tablette après les cours. Pour ses horaires devant la télé après les devoirs, vous pouvez aussi fixer une certaine plage horaire.

L’idéal est de mettre dans son emploi du temps ces plages horaires pour l’utilisation des écrans après les devoirs scolaires. Il ne faut pas que ce timing l’oblige à veiller trop tard le soir. Il est même recommandé de ne pas s’installer devant un écran quelques minutes avant de se coucher. Cette nouvelle règle peut faire râler votre adolescent, mais il faudra la maintenir pour sa santé.

L’écran n’est pas une nounou de substitution

Certes, lorsque l’enfant est placé devant l’écran, il devient plus calme. La télé, la tablette et l’ordinateur ne sont pas des dispositifs pour occuper les petits. En tant que parent, vous ne devez pas y avoir de manière systématique. Pour que l’écran ne soit pas une nounou de substitution, restez avec votre enfant devant l’écran. Vous pouvez visionner un dessin animé ou jouer avec lui. Si vous devez le laisser seul, installez un filtre parental.

Une pensée sur “Ecrans et enfants : dangers et solutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *