Détartrage : objectifs et risques en cas de négligence

(Mis à jour le: 8 février 2019)

Généralement, le détartrage s’effectue une fois par an, voire une fois par semestre. Dans quel but doit-on faire un détartrage et quels sont les risques si l’on n’effectue pas le détartrage aussi régulièrement qu’il est recommandé de le faire ?

Dans quel but doit-on éliminer les plaques dentaires ?

La plaque dentaire se dépose sur les dents et s’accumule lorsqu’il n’y a pas de détartrage. En effet, même si l’on se brosse les dents aussi souvent que nécessaire et avec minutie, les résidus d’aliments et les substances accompagnées par la salive se déposent sur la surface des dents et à force de s’accumuler, la plaque peut avoir des conséquences néfastes sur la santé bucco-dentaire.

Lorsqu’on ne se brosse pas les dents, la plaque dentaire se dépose dans les 24 heures. Une fois formés, les dépôts favorisent davantage ceux des débris d’aliments ou autres substances, ce qui ne fait qu’accroître la plaque dentaire.

Par ailleurs, les dépôts sont favorables au développement des bactéries de la cavité buccale. En effet, elles se nourrissent des débris déposés sur les dents et prennent place dans ces zones de dépôt de plaque. Elles composent alors la plaque dentaire, un tartre dur situé à la base des dents. La plaque dentaire est donc un mélange de bactéries, de substances de différentes sortes et de débris d’aliments.

Lire aussi :

Les risques en cas de négligence sur le détartrage

soins dentaires

Les bactéries sont parmi les composantes de la plaque dentaire. Elles puisent leur nourriture dans les sucres qui à leur tour, entraînent la sécrétion d’acides. Mais les acides irritent les gencives et agressent les dents au point de décalcifier les tissus protégeant les dents.

La plaque dentaire se développe et favorise l’apparition des caries et des inflammations des gencives, provoquant à terme des douleurs. Les gencives sont irritées et les tissus endommagés, outre le fait que la plaque s’accumule et s’épaissit, finissant par reculer les gencives et mettre à nu le collet dentaire, d’où la sensibilité et les douleurs.

Si, à ce stade, le détartrage n’est toujours pas effectué, la plaque dentaire grossit de plus en plus et finit par endommager les tissus qui protègent les dents, ce qui provoque, à terme, la parodontite et même le déchaussement de la dent.

C’est pourquoi il est indispensable de faire un détartrage régulièrement et le rythme sera défini avec le dentiste, à même d’évaluer la vitesse à laquelle le tartre se forme chez le patient.

Toutefois, indépendamment de la fréquence de détartrage, ce dernier doit toujours s’accompagner d’une bonne hygiène bucco-dentaire.

En outre, il faut savoir que le détartrage favorise le côté esthétique des dents, car la plaque qui se forme rend les dents jaunes, cette coloration étant aggravée par la consommation de certains aliments (café, thé, vin,…). Le détartrage est non seulement bénéfique pour la santé dentaire, mais il permet aussi de redonner de l’éclat aux dents.

Un détartrage régulier, accompagné d’un brossage des dents au moins deux fois par jour, en plus de l’usage de soie dentaire, sont les moyens indispensables pour garder des dents saines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *