Dents sensibles : causes et traitements

(Mis à jour le: 14 février 2019)
Evaluer cet article

Bon nombre de gens ressentent des douleurs  au niveau des dents lorsqu’ils mangent des aliments chauds, froids ou sucrés. Pour d’autres, c’est le brossage des dents qui devient douloureux. Ces symptômes sont ceux de l’hypersensibilité dentaire, qui provoque des douleurs ou une certaine sensibilité des dents. Nos dents se composent de plusieurs tissus, dont l’émail qui recouvre la dent et permet de la protéger, en préservant la dentine, le tissu intérieur à l’origine de la sensibilité du fait qu’il soit relié aux nerfs. Tout comme l’émail, la gencive constitue elle aussi une couche de protection de la dent, au niveau des racines. Les gens souffrant d’hypersensibilité dentaire peuvent cependant réduire les symptômes, lesquels ne doivent pas être négligés dès leur apparition. Les dents sensibles proviennent de plusieurs facteurs, mais il est possible de traiter cette pathologie.

Hypersensibilité dentaire : les causes

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de l’hypersensibilité dentaire. Il se peut que le phénomène soit temporaire (utilisation de brosse à dent non adaptée, grincement des dents, agression des aliments, inflammation…) et il suffit de quelques gestes pour y remédier. Mais dans d’autres cas, la dentine est directement exposée aux agressions extérieures, cela étant dû à des pathologies comme la carie ou le déchaussement des gencives. Très courante, la carie est une infection dentaire due à l’attaque de l’émail par des bactéries. Celles-ci atteignent l’émail qui met alors la dentine à nu, d’où la sensibilité accrue des dents. Quant au déchaussement des dents, il se traduit par un retroussement des gencives, exposant ainsi la dentine de la racine des dents aux agressions extérieures, comme la mastication, le brossage ou la température des aliments. Sans leur couche protectrice, les dents deviennent sensibles au moindre choc thermique. Le déchaussement des gencives concerne la partie externe et la partie déchaussée est bien visible. Dans la plupart des cas, la réfraction des gencives s’accompagne de saignements, mais ces derniers peuvent aussi être le symptôme d’une gingivite.

Traiter les dents sensibles

Dents sensibles

Avant de traiter une hypersensibilité dentaire, il faut avant tout en déterminer les causes. Lorsqu’il y a une carie, il faut consulter le chirurgien-dentiste qui la traitera. Si une dent cariée a été traitée par obturation, le fait qu’elle devienne sensible peut traduire la nécessité de la réparer. S’il s’agit d’un déchaussement des gencives, le spécialiste doit intervenir pour éviter l’aggravation de ce phénomène de réfraction. Le traitement sera fonction de l’état de réfraction des gencives. Pour un déchaussement débutant, le dentiste préconisera un dentifrice spécifique aux dents sensibles, puis traitera la dent en la recouvrant d’une fine couche de vernis désensibilisant.

Si le déchaussement est poussé, une greffe gingivale peut s’avérer nécessaire : cela consiste à prélever de la gencive et d’utiliser ce prélèvement pour couvrir la partie dénudée de la dentine.

Lorsqu’une personne souffre d’hypersensibilité des dents, il lui est souvent déconseillé de subir un détartrage, notamment dans les jours suivant le traitement contre les dents sensibles. Toutefois, cela ne constitue en aucun cas un motif pour ne pas faire de détartrage. En effet, ce procédé est un des moyens de traitement d’une gingivite, permettant ainsi de remédier à l’hypersensibilité dentaire. D’autre part, il n’est pas recommandé de se faire blanchir des dents cariées ou qui ne sont plus bien recouvertes par l’émail. Lors du blanchiment des dents, le praticien utilise un produit qui risque d’agresser davantage la dent déjà sensible et cela peut aggraver les choses.

Découvrez aussi :

Que faire si vous souffrez d’hypersensibilité dentaire ?

Si vous êtes souvent sujet à des épisodes d’hypersensibilité dentaire, il est important de prendre soin de vos dents en les brossant régulièrement à l’aide d’une brosse à dents souple. Lors du brossage, effectuez des gestes dans le sens vertical et privilégiez les mouvements rotatifs.

Pour des dents sensibles, le mieux est d’utiliser un dentifrice désensibilisant, disponible dans les grandes surfaces ou en pharmacie (pas de prescription nécessaire). Ces types de dentifrices se particularisent par leur composition : ils contiennent des minéraux comme le potassium ou le chlorure de strontium. Ces minéraux sont utiles, car ils se cristallisent à la surface des dents et constituent une couche protectrice de la dentine dans les zones dénudées. Ces dentifrices se composent également de fluor nécessaire à la reminéralisation de la surface dentaire, réduisant ainsi la sensibilité à la température des aliments. Vous pouvez combiner le dentifrice avec un bain de bouche spécial dents sensibles, contenant également beaucoup de minéraux. Toutefois, il arrive que ces soins ne suffisent pas pour atténuer les symptômes de l’hypersensibilité dentaire. Dans ce cas, le chirurgien-dentiste pourra envisager un traitement en surface de la dent en appliquant du vernis destiné à protéger la dent contre les agressions extérieures.

Lorsque les phases d’hypersensibilité dentaire reviennent de manière fréquente, cela peut être dû à une carie dentaire ou un déchaussement des gencives. Vous devrez alors aussitôt consulter votre chirurgien-dentiste afin qu’il effectue les traitements adéquats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *