Covid 19 : certains groupes sanguins sont plus à risque ?

Depuis que le nouveau Coronavirus est apparu, les études s’enchaînent pour mieux le connaître. Le principal objectif est jusqu’ici de trouver un traitement efficace qui permettrait de l’éradiquer, mais en attendant la grande découverte, les scientifiques se sont penchés sur le mode opératoire du virus. C’est ainsi qu’ils ont découvert que ce dernier s’attaque surtout à certaines catégories de personnes.

Une discrimination au niveau des groupes sanguins

Durant les analyses menées sur les patients en Chine, les scientifiques ont découvert que la majorité des personnes atteintes, et décédées suite au Coronavirus, appartenaient au groupe sanguin A. On ne dit pas que seules les personnes du groupe A peuvent être touchées, mais il est indéniable qu’elles sont plus vulnérables.

A leur opposé, les personnes du groupe O sont moins à risque, mais ne sont pas pour autant épargnées.

Les chiffres établis par certains hôpitaux de Wuhan stipulent que parmi tous les cas confirmés étudiés, 38 % sont du groupe A tandis que 26 % sont du groupe O. Et parmi les personnes qui ont succombé à la maladie, 41 % d’entre elles sont du groupe A tandis que 25 % sont du groupe O.

Les chercheurs de l’Université de Shenzhen sont également arrivés à la même conclusion. Pour eux, les personnes du groupe A ont un sur-risque de 20 % de contracter la maladie par rapport aux personnes des groupes B et AB. Quant aux personnes de groupe O, elles ont 33 % de risques en moins d’être contaminées par le Coronavirus par rapport aux personnes du groupe B et AB.

Autrement dit, la différence est énorme ce qui rajoute un critère supplémentaire à l’identification des personnes vulnérables.

Des résultats à confirmer

Même si les deux études ont abouti à la même conclusion, les chercheurs Chinois recommandent de les prendre avec précaution. Pour causes :

  • Les études ont été menées sur un nombre limité de patients ;
  • Les études ont été réalisées sans tenir compte des maladies chroniques dont pouvait.

Il faudrait alors d’autres études plus poussées pour pouvoir confirmer ou infirmer ces hypothèses. D’après les chercheurs de Shenzhen, les différences notées ont une explication claire. Ils rappellent que le sang développe des anticorps différents en fonction du groupe sanguin auquel on appartient. Ainsi, alors que les personnes du groupe A produit essentiellement des anticorps anti-B, celles du groupe O produisent à la fois des anti-B et des anti-A. Autrement dit, ces dernières ont plus d’anticorps dans leur sang, un fait qui pourrait expliquer leur plus grande résistance au virus. Mais dans les deux cas, il est clair qu’au final, nous pouvons tous être vulnérables pour diverses raisons.

Ce dont on peut être certain aujourd’hui c’est que certaines personnes sont réellement plus vulnérables que d’autres à cause de leur état de santé.

Des personnes plus à risques

Si la vulnérabilité en fonction du groupe sanguin reste encore à vérifier, ce dont on est déjà sûr c’est que certaines personnes sont plus vulnérables face au COVID-19. Il s’agit notamment des :

  • Personnes de plus de 70 ans ;
  • Personnes diabétiques ;
  • Personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques ;
  • Personnes souffrant des pathologies cardiovasculaires : insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, AVC …
  • Personnes souffrant de cancer et qui sont en plein traitement ;
  • Personnes obèses dont l’IMC est supérieur à 40 kg/m² ;
  • Femmes enceintes qui en sont à leur troisième trimestre de grossesse ;
  • Personnes présentant une immunodépression acquise ou congénitale ;
  • Personnes souffrant d’insuffisance rénale et qui sont sous dialyse.

Si vous faites partie de ces catégories de personnes, il est vital que vous vous surprotégiez pour ne pas contracter la maladie. Les gestes de protection sont assez simples, mais dans votre cas, prolonger le confinement et vous éloigner de la foule est plus que recommandé même une fois le confinement terminé.

En savoir plus : La recette de l’OMS pour faire son propre gel hydroalcoolique ou antibactérien

Les enfants sont aussi vulnérables

Alors qu’au début de la pandémie, on pensait que les enfants ne sont pas vulnérables au Coronavirus, les discours sont en train de changer. En effet, à travers le monde, on enregistre des cas confirmés chez de plus en plus d’enfants et même chez des nourrissons. Certains ont même succombé au bout de quelques jours après avoir contracté le virus.

Cela signifie que même si la plupart des enfants sont asymptomatiques, c’est-à-dire n’affichent pas les symptômes de la maladie, ce n’est pas le cas de tous. Une fois encore, on découvre une autre discrimination du COVID-19 et les scientifiques tentent de déterminer pourquoi la maladie est plus sévère chez certains enfants alors que d’autres n’en souffrent absolument pas.

Il est alors recommandé de faire preuve de prudence à l’égard des plus jeunes. Même s’ils ne développent aucun symptôme, ils restent contagieux et rien ne nous dit que la maladie ne va pas devenir plus grave.

Les gestes courants pour se protéger

Des pistes prometteuses concernant la découverte d’un traitement efficace contre le SARS-CoV-2 ont récemment été découvertes. Mais que celui-ci soit validé ou non, il y a des gestes simples à adopter au quotidien pour vous protéger. Il est notamment conseillé de :

  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon aussi régulièrement que possible. Si vous ne pouvez accéder à un point d’eau, utilisez une solution hydroalcoolique pour vous désinfecter les mains. Gardez-en un flacon sur vous ;
  • Eternuer et tousser dans le coude ;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • Se dire bonjour sans se serrer les mains ou s’embrasser ;
  • Respecter une distance d’un mètre envers vos interlocuteurs ou les personnes qui se situeraient à proximité ;
  • Ne pas se frotter les yeux ou se curer le nez.

En savoir plus Comment, quand et quelle durée pour bien laver les mains

Il est aussi conseillé de rester loin des personnes qui transpirent beaucoup, car une gouttelette de sueur peut aussi vous transmettre le virus. Et si vous devez faire les courses, faites très attention à la manipulation de l’argent et des produits en rayon. Une fois arrivé à la maison, laissez vos chaussures dehors et désinfectez tout ce qui rentre à l’intérieur y compris les pièces de monnaie, les légumes et fruits, les emballages plastiques ou en métal et même votre téléphone portable et votre paire de lunettes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *