Contrôler son poids en mâchant bien les aliments

(Mis à jour le: 8 avril 2019)
Contrôler son poids en mâchant bien les aliments
5 (100%) 7 vote[s]

Dans le domaine de l’alimentation, plusieurs études ont déjà été réalisées sur des hypothèses inédites comme la réduction de 30 % de la quantité de soupe dans le cas d’une consommation à petites gorgées ou encore l’idée sur l’ingurgitation de nourriture de 90 grammes par minute par un mangeur rapide contre un gastronome avec une consommation de 70 grammes à la minute. Ici, l’étude publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics concerne la réduction de l’apport alimentaire grâce à une consommation lente et la bonne mastication des aliments.

Nous sommes aujourd’hui nombreux à savoir que bien mâcher contribue à éviter le risque de surpoids par la réduction de l’apport alimentaire. Une étude sur la mastication a alors été réalisée par la Texas Christian University. L’expérience a été menée sur 45 individus de 18 à 45 ans, certains en surpoids, d’autres obèses mais également des personnes au poids normal.

Découvrez aussi :

mâchant bien les aliments

Lors de l’expérience, les participants ont été interrogés sur l’importance de leur mastication. On leur a ensuite demandé de mâcher de la pizza avec leur rythme normal de mastication. Puis, le degré a été réduit à -50 % c’est-à-dire que les participants devaient mâcher 50 % plus lentement pour arriver progressivement à une réduction de 100 %. Plusieurs paramètres ont alors été mesurées notamment leur poids corporel, l’apport alimentaire moyen du plat, la durée du repas, leur appétit et leur satiété en fin d’exercice. Les résultats ont amené à trois remarques à savoir que l’exercice a ramené l’apport alimentaire de 14,8 % à 9,5 % lors d’une mastication plus lente. Ensuite, l’expérience a augmenté la durée du repas et les degrés de satiété sont similaires d’une mastication lente à une qui serait normale.

Ainsi, on arrive à la conclusion que le fait de bien mâcher les aliments permet non seulement de contrôler l’apport alimentaire et le poids corporel mais également d’apporter un équilibre alimentaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *