Climatisation et santé : quelques précautions à prendre lors de l’utilisation

Même si on n’est pas en période de canicule, lorsque la température augmente un peu, on est toujours tenté d’allumer la climatisation. On se dit qu’un peu d’air frais ne nous fera pas du mal. Pourtant, quelques minutes après, certains occupants de la maison peuvent avoir un mal de gorge, le nez qui coule ou un mal de tête. Ce ne sont que des petits désagréments liés à l’utilisation de cet appareil, mais il peut également provoquer un choc thermique qui peut être dangereux. Pour profiter pleinement de la climatisation, voici quelques précautions à prendre lors de l’utilisation.

Les risques pour la santé

On ne s’en rend pas toujours compte, mais une mauvaise utilisation de la climatisation peut causer des problèmes de santé. Rassurez-vous tout de même : ce sont des problèmes mineurs et vous n’êtes pas obligé de désinstaller votre appareil.

La climatisation peut causer un assèchement de l’air dans la pièce. C’est ce phénomène qui expose les occupants de la maison à des gênes oculaires ou ORL comme les éternuements ou l’écoulement du nez. Si ceux-ci ne sont pas soignés correctement, on peut avoir entre autres des pharyngites, des angines, des rhinites ou des allergies. Les professionnels de la santé définissent ces désagréments comme le syndrome de bâtiments malsains. En effet, les symptômes disparaissent dès que la climatisation est éteinte ou dès que la personne quitte la pièce.

Lire aussi – L’insolation, plus qu’un simple coup de chaleur

utilisation correcte de la climatisation

Jusque-là, ce ne sont que des problèmes de santé mineurs, mais certaines personnes peuvent arriver jusqu’à la légionellose. C’est rare, mais il ne faut pas sous-estimer cette climatisation. La légionellose est provoquée par des bactéries qui peuvent se proliférer dans les conduits de la climatisation. Une fois qu’on a cette maladie, on peut avoir une insuffisance respiratoire et de la fièvre. Si elle n’est pas traitée, elle peut conduire à une perte de poids importante et même au décès.

Comprenez également que les virus responsables de la grippe saisonnière ou pandémique peuvent aussi se diffuser via la climatisation. Ceci concerne plus les bâtiments avec une centrale de traitement de l’air. Il faudra donc être très vigilant par rapport à l’utilisation de la clim.

Vous pouvez très bien voir que la température atteint les 30°C dehors, mais ce n’est pas une raison de mettre son climatiseur à 18°C pour être bien au frais à l’intérieur. Ceci peut vous exposer au choc thermique. L’organisme ne supporte pas vraiment les grandes variations de température. Le choc thermique se produira dès que la différence est supérieure à 10°C. Il peut par la suite provoquer un malaise, une perte de connaissance et même un arrêt respiratoire.

Dossier – Bien conserver ses médicaments pendant la canicule

Limiter les désagréments liés à l’utilisation de la climatisation

Si vous êtes tenté d’allumer la clim, c’est parce que vous ressentez que vous avez besoin d’air frais chez vous. Pour avoir cette fraîcheur à l’intérieur, optez pour le système D. Pour ce faire, fermez les volets la journée, notamment lorsque la température monte et ouvrez-les le soir, lorsque la température redescend. Toujours dans cette optique de ne pas directement avoir recours à la climatisation, vous pouvez toujours utiliser un brumisateur ou un ventilateur. Pensez également à limiter l’utilisation des équipements électriques. En allumant toutes les lumières, vous allez augmenter la température dans la pièce.

Si vous devez allumer le climatiseur, faites attention au réglage de la température. Il ne devrait pas avoir une grande différence de températures entre la pièce climatisée et l’extérieur. Limitez cette différence à 8°C pour éviter le choc thermique. Si au bureau, la climatisation est toujours allumée, si vous sentez que la différence est trop importante, n’hésitez pas à mettre un pull ou une écharpe. Recouvrez-vous pour ne pas trop ressentir cet écart de température. Si la climatisation semble déjà être à la bonne température, mais que vous avez toujours chaud, hydratez-vous.

Découvrir également – Comment aider son bébé à dormir quand il fait chaud

Pour limiter la propagation des bactéries et des virus, il faut éviter de brasser de l’air recyclé dans un espace fermé. Ceci risque d’optimiser leur propagation. Privilégiez toujours le système de ventilation naturelle avant d’avoir recours au climatiseur. Lorsque vous l’allumez aussi, mettez-le sur « tout air neuf » au lieu de sur « recyclage partiel ou total de l’air ». Il est également recommandé d’orienter l’air vers le plafond pour faire baisser la température de la pièce plus rapidement. Certes, vous allez directement ressentir la fraîcheur si vous le dirigez vers vous, mais vous risquez de vous bloquer les cervicales.

Dans la voiture, pour éviter les désagréments liés à l’utilisation de la clim, orientez-la vers les pieds. Si vous recevez l’air sur le visage, ceci risque s’assécher les muqueuses de votre appareil respiratoire. Pour ce qui est du réglage de la température, mettez celle-ci à 4°C moins que la température extérieure. Pour moins s’exposer au choc thermique, pensez à éteindre la clim de la voiture au moins un quart d’heure avant d’arriver à destination.

Dossier – L’ail, c’est bon pour la santé et pour la beauté

bien utiliser la climatisation pour sa santé

L’entretien du système de climatisation, un autre point important

Si certains occupants de la maison présentent des symptômes respiratoires, c’est peut-être à cause du mauvais entretien du système de climatisation. Une fois installé, on profite à fond de son climatiseur qu’on en oublie son entretien. Pourtant, ceci peut provoquer des allergies et des maladies respiratoires plus ou moins graves.
Si vous avez un dispositif de climatisation mobile, prenez du temps pour dépoussiérer les grilles avec un aspirateur. Si besoin est, retirez-les et nettoyez-les à l’eau tiède savonneuse. Faites cet entretien tous les deux à trois semaines. Il faudra également changer le filtre au moins une fois par an. Si vous avez une climatisation fixe, il faudra faire appel à un professionnel agréé pour un nettoyage complet au moins deux fois par an. Profitez de son passage aussi pour contrôler l’étanchéité du système et de la présence d’une éventuelle fuite dans le circuit du fluide réfrigérant.

Découvrir également – Top des aliments qui font grandement du bien au moral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *