Bien conserver ses médicaments pendant la canicule

Les beaux jours peuvent bien vous ravir, mais vous devez prendre quelques précautions pour bien conserver vos médicaments. La chaleur peut les altérer. Si votre yaourt trouve très bien sa place dans le réfrigérateur, vous vous demandez si vous devez aussi y placer vos ampoules et vos plaquettes. Nous allons faire le point sur la conservation de ces médicaments quand il fait trop chaud dans ce dossier.

Les bons modes de conservation en cas de forte chaleur

Qu’il fait chaud ou froid, vous devez prendre des précautions pour conserver votre médicament. Votre médecin ou encore le pharmacien ne vous le précisera peut-être pas, mais s’il fait chaud, notamment pendant la canicule, vous devez encore redoubler plus de vigilance sur cette conservation. Pour savoir le bon mode de conservation, prenez le temps de lire ce qui est indiqué sur la notice ou sur l’emballage.

bien conserver ses medicaments

Si sur la notice, on vous indique que le médicament doit être placé à une température inférieure à 30°C, vous pouvez le ranger dans votre tiroir pendant cette période de chaleur. Si vous n’avez que quelques comprimés aussi, la conservation à une température un peu plus élevée pour quelques jours n’altèrera pas le médicament. Si on vous indique que le médicament doit être placé entre 2 et 8°C, vous n’avez pas le choix : vous devez le mettre au réfrigérateur. C’est le cas des vaccins et des antivenins. Une fois que vous le sortez de cet emplacement, vous devez l’utiliser le plus rapidement possible. Il est également déconseillé de le sortir puis de le rentrer à nouveau si vous ne l’utilisez pas. Cette variation de température peut dégrader le médicament.

Il peut aussi très bien arriver que sur la notice ou sur l’emballage, vous ne retrouvez pas d’indication précise sur le mode de conservation. Dans ce cas, il faut le garder à une température ambiante. Il n’y a aucun risque que ce médicament s’altère s’il est exposé à une température de 40°C pendant six mois. Cette plaquette que vous avez ne devrait donc pas s’altérer si votre traitement s’étale sur trois mois pendant cette période de canicule.

Il y a des médicaments qui sont plus sensibles à la chaleur et cela, même si vous n’avez pas lu la notice, vous comprendrez tout de suite. C’est le cas des médicaments qui sont sous forme de crèmes, de suppositoires et d’ovules. Vous devez donc bien respecter les modes de conservation indiqués dans la notice ou sur l’emballage. A la réception et à l’ouverture du médicament, vous devez faire attention à l’aspect du produit. Si l’apparence extérieure est modifiée, même si ce n’est que légèrement, n’utilisez pas le médicament.

Lire aussi – Quelques conseils pour une automédication réussie

Qu’en est-il du transport ?

Pour les longs trajets, il faudra aussi prendre des précautions pour le transport de vos médicaments. Pour vos affaires qui doivent être conservées à basse température, vous prenez un emballage isotherme. Pour les médicaments classiques, vous pouvez aussi opter pour cette solution, mais pensez à prendre un emballage isotherme non réfrigéré. Les emballages isothermes réfrigérés sont plus adaptés aux médicaments qui doivent être placés au réfrigérateur. Vous devez également vous assurer que la température dans le sac isotherme réfrigéré ne baisse pas trop pour que le médicament ne soit pas congelé. Le fait de conserver les médicaments dans ces sacs spécifiques ne vous autorise pas à les laisser dans un endroit où la température est trop élevée comme dans le coffre de la voiture ou à les laisser au soleil. Si vous n’êtes pas très sûr de ce mode de conservation, laissez les médicaments en lieu sûr chez vous.

Découvrir également – Médicaments à proscrire pendant la grossesse : quels sont-ils ?

L’interaction entre les médicaments et la chaleur

Vous n’en êtes peut-être pas conscient, mais lors de la canicule, l’organisme essaie tant bien que mal de s’adapter. Ces réactions de l’organisme peuvent encore plus s’aggraver avec la prise de certains médicaments. Mis à part la bonne conservation, vous devez aussi adopter les bons gestes.

Vous ne supportez pas la chaleur : les signes

mode de conservation des medicaments pendant la canicule

Il est conseillé de boire beaucoup plus d’eau pendant la période de forte chaleur. Certaines personnes, notamment les plus fragiles, même en buvant de l’eau peuvent ne pas supporter la chaleur. Elles peuvent donc avoir une bouffée de sueur lorsqu’elles prennent un verre d’eau. C’est un signe qui montre que votre organisme est en déshydratation. C’est également le cas si malgré  cette hydratation, vous n’urinez pas beaucoup ou si vos urines sont foncées.

Il est tout à fait normal que vous transpirez beaucoup pendant la canicule, mais si vous avez des crampes suite à une activité qui demande beaucoup d’efforts, c’est que vous n’êtes pas suffisamment hydraté. Ces crampes s’expliquent par les pertes de sodium et de chlore par la transpiration. Parmi les effets de la forte chaleur, on peut aussi parler du syndrome d’épuisement par la chaleur. Pour maintenir le corps à une température normale, l’organisme utilise beaucoup d’énergie. Au résultat, on peut ressentir une fatigue inhabituelle qui peut s’accompagner d’une pâleur de la peau, d’évanouissements, d’insomnie ou d’un pouls faible. Lorsque l’organisme n’arrive plus à réguler la température et lorsque celle-ci dépasse les 40°, la personne peut avoir des troubles neurologiques.

A savoir – Ne pas confondre fatigue et anémie : quelle est la différence ?

 Des signes encore plus accentués avec la prise de médicaments

Vous avez vu ci-dessus que les effets ne sont pas bénignes lorsqu’on est en déshydratation. La prise de certains médicaments peut encore plus accentuer ces signes. Les diurétiques, par exemple, peuvent encore plus pousser la déshydratation. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas se limiter à deux litres d’eau par jour pendant la canicule. Les personnes ayant des troubles mentaux peuvent suivre des traitements à base de neuroleptiques. Ce type de médicament a tendance à bouleverser la température centrale du corps et en cette période de forte chaleur, cette température va avoir tendance à augmenter. Si vous prenez donc ce type de médicaments, il faudra bien s’hydrater et bien s’exposer au soleil.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens qui sont vendus sans ordonnance ne doivent pas non plus être pris sur une longue durée. Pendant la période de forte chaleur, ils peuvent vous exposer plus au syndrome d’épuisement. Les anti-épileptiques, eux, deviennent directement toxiques si l’organisme n’est pas correctement hydraté.

Dossier – Zoom sur la vente de médicaments en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *