Au-delà de 30 ans, une première grossesse est à risque

(Mis à jour le: 16 mai 2019)
Au-delà de 30 ans, une première grossesse est à risque
5 (100%) 2 vote[s]

De nos jours, les femmes sont nombreuses à avoir leur première grossesse à plus de 30 ans et pourtant, passé ce cap, elles entrent dans une période à risque pour elle et pour le bébé.

Selon une étude menée par l’Institut Karolinska, au-delà de 30 ans, une première grossesse est toujours risquée pour la femme et pour le nouveau-né qu’elle porte dans son ventre. En effet, la fécondité de la femme diminue avec l’âge ce qui augmente le facteur risque de prématurité et de mortinatalité. L’institut a donc mené une observation sur les résultats des grossesses de mères entre 25 à 30 ans et celle ayant plus de 30ans. Les résultats de l’étude ont montré clairement que :

  • Les futures mamans saines de plus de 30 ans donnent naissance avant terme ou à terme, mais accouchent d’un bébé mort-né
  • Les futures mamans fumeuses, obèses ou qui ont un problème de sur poids augmentent le risque sur la santé de leur enfant
  • Les futures mamans de moins de 30 ans ne connaissent pas ou bien très peu de complications

De ce fait, quel que soit leur âge, dès que les femmes attendent leur 31e année ou plus pour avoir leur premier enfant, le risque de complications est toujours accru.

Découvrez aussi :

grossesse

Des complications que le professeur Ulla Waldenström qualifie facilement de « inutiles », car les femmes sont conscientes de cet état de chose et pourtant, elles sont encore nombreuses à l’adopter. La Professeur tient alors à préciser clairement que la fenêtre biologique idéale pour toutes les femmes se situe entre 20 à 30 ans donc pour un premier enfant, il serait bien de respecter cette fourchette.

En ce qui concerne les deuxièmes grossesses et plus après 30 ans, l’institut est encore en phase de recherche. Affaire à suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *