Accouchement en pleine épidémie du Coronavirus : comment ça se passe ?

Si vous faites partie de ces mamans qui attendent de perdre très prochainement les eaux, comment votre accouchement va-t-il se passer ? Allez-vous devoir accoucher à la maison puisque confinement oblige ou devez-vous vous rendre à l’hôpital avec une attestation dérogatoire ? Et si vous devez aller chez le médecin, ne vous mettez-vous pas en danger en sortant de chez vous alors que vous faites partie des personnes les plus vulnérables au COVID-19 ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions à la suite.

Peut-on se rendre aux examens gynécologiques avant l’accouchement ?

Face à l’épidémie qui perdure et qui n’a toujours pas atteint son pic, les maternités prennent des mesures exceptionnelles. Parmi elles, il y a celles qui concernent les consultations auprès du gynécologue.

La majorité des cabinets ont décidé de ne recevoir que les femmes étant à 9 mois de leur grossesse, autrement dit, celles qui doivent accoucher dans les prochaines semaines.

Quant à celles qui sont à moins de neuf mois, elles sont dispensées du contrôle systématique sauf cas à risque ou éventuels problèmes détectés. Elles peuvent toujours faire une téléconsultation si besoin est afin de limiter autant que possible les sorties.

Ces mesures peuvent varier d’une maternité à l’autre donc pour en avoir le cœur net, il est conseillé de s’adresser directement à votre gynécologue.

Pour information supplémentaire, dans le cas où la femme enceinte commence à ressentir certains symptômes s’apparentant à ceux du Coronavirus, elle doit immédiatement appeler son médecin traitant. Ce dernier pourra ensuite lui donner les consignes à appliquer.

Mon conjoint peut-il m’accompagner le jour venu ?

Là encore, les règles varient d’une maternité à l’autre. Certains établissements autorisent effectivement le conjoint à accompagner sa femme jusqu’à la salle des naissances alors que d’autres lui interdisent tout simplement l’accès à la clinique par mesure de sécurité.

Dans leur ensemble, les maternités ont décidé de restreindre les visites et les déplacements au sein de leur établissement. Si le papa tousse ou a de la fièvre, il ne pourra ni assister sa femme en salle d’accouchement ni lui rendre visite après l’accouchement. Par contre, s’il est en bonne santé, il pourra toujours être présent à l’accouchement, mais après, il ne pourra plus rendre visite ni à sa femme ni à son enfant.

Face à l’insistance de certains papas, d’autres cliniques ont décidé d’accepter de les accueillir s’ils sont en bonne santé, mais ils ne pourront plus repartir jusqu’à la sortie de la mère et l’enfant.

En gros, chaque clinique se protège comme elle peut et protège, en même temps son personnel et ses patients. Les femmes enceintes et les nouveaux nés étant très fragiles, les mesures de sécurité souvent draconiennes sont justifiées.

Peut-on rendre visite à une femme qui vient d’accoucher ?

La réponse est non. Comme on vient de le dire, même le père ne peut pas toujours rendre visite à son épouse donc les proches encore moins.

Cette recommandation est à appliquer même une fois que la mère et l’enfant seront rentrés à la maison et ce, tant que l’épidémie ne sera pas révolue. Heureusement, les appels vidéo permettent d’adresser les félicitations et de présenter le nouveau-né au reste de la famille.

La mère peut-elle prendre son enfant après l’accouchement ?

accouhement et épidémie

Comme le personnel médical le souligne, il n’est pas souhaitable de séparer le nouveau-né de sa mère. Cela signifie que si la mère est en bonne santé et est négatif au COVID-19, elle pourra prendre son enfant dans ses bras et même l’allaiter au sein si elle le souhaite. Il lui faudra toutefois porter un masque et éviter les embrassades.

En effet, les contacts avec le bébé doivent être limités au maximum. Ainsi, une fois que la mère et l’enfant seront transférés dans leur chambre d’hôpital, il faudra respecter une distance de 2 m entre le berceau de l’enfant et le lit de sa mère une fois la nuit venue. Cela permettrait d’éviter les particules.

Si le père est autorisé à rendre visite, il devra porter un masque et se désinfecter les mains avant d’entrer dans la chambre. Il ne pourra toutefois pas prendre le bébé dans ses bras ou encore l’embrasser.

Qu’arrive-t-il si l’enfant ou si la mère est malade ?

Si la mère est atteinte du SARS-CoV-2, elle sera transférée en soins intensifs ou en réanimation. Elle ne pourra pas voir ou allaiter son enfant lequel sera transféré en néonatalogie. L’enfant sera admis dans une chambre isolée et seul le père ou son représentant légal pourra lui rendre visite. La mère, quant à elle, ne pourra sortir qu’une fois totalement remise.

Dans le cas où la mère n’est pas testée positive, mais que l’enfant est faible du fait d’une pathologie congénitale ou de sa prématurité, il sera admis dans une chambre seule et des mesures d’isolement seront mises en place. Seuls ses parents pourront lui rendre visite, ou seulement la mère dans certains cas. Cette dernière peut continuer à l’allaiter si elle le souhaite. Les règles d’hygiène seront plus strictes.

Combien de temps dure l’hospitalisation ?

accouchement

Cela dépend des cas, mais en général, les jeunes mamans qui n’ont rencontré aucune complication seront renvoyées chez elles avec leur enfant dans un délai exceptionnellement court. Seules celles qui nécessitent un suivi plus rigoureux seront maintenues quelques jours.

Rassurez-vous, même si vous devez rentrer plus tôt que prévu, des sages-femmes en libéral pourront toujours effectuer un suivi de votre état de santé. Quant au bébé, des pédiatres et des médecins généralistes peuvent vous recevoir en dehors de la maternité.

Quelles mesures mettre en place une fois à la maison ?

aprés accouchement

Avant le retour de la mère et de l’enfant à la maison, le père devrait leur préparer une chambre à part. C’est là qu’ils vont devoir rester, autant que possible à l’écart du reste de la famille.

Cela signifie que non, vous ne pouvez pas organiser une petite fête de bienvenue à la maison pour célébrer cette naissance. Il faudra aussi refuser toute visite et ce, tant que la situation ne se sera pas stabilisée.

Peut-on faire faire des câlins au bébé ?

Non, aussi mignon soit le nouveau-né, il faudra éviter toutes effusions même de la part de la mère ou du père. D’ailleurs, chaque fois que vous devez le prendre dans vos bras, vous devez porter un masque, des vêtements non souillés et vous désinfecter les mains.

Il faut souligner que même si les enfants sont plus résistants au virus, ils peuvent quand même le contracter et même développer une forme sévère de la maladie. Il reste donc essentiel de le protéger autant que possible du monde extérieur encore en crise.

Pour résumer, on admet qu’accoucher en cette période n’est pas simple surtout pour la mère qui devra se débrouiller seule sans possibilité d’avoir des visites, même de leur conjoint. Néanmoins, le personnel médical sera à votre écoute et prendra soin de vous jusqu’à votre sortie de l’établissement. L’essentiel c’est que vous et votre enfant se portent bien. Ensuite, vous aurez toute la vie pour profiter de cet heureux évènement avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *